Ouvrir le menu principal

Ce « Lumière sur » a été ou sera publié sur la page d'accueil de l'encyclopédie le lundi 18 mars 2019.


Portrait de John Keats par William Hilton.

John Keats [/ˈdʒɒn kiːts/] (Londres, Rome, ) est un poète britannique considéré comme un romantique de la deuxième génération, celle de Lord Byron et de Percy Bysshe Shelley. Il commence à être publié en 1817, soit quatre années avant sa mort de la phtisie, à vingt-cinq ans.

La poésie de John Keats se réclame de nombreux genres, du sonnet et de la romance spensérienne jusqu'à l'épopée inspirée par John Milton et qu'il remodèle selon ses exigences. Ses œuvres les plus admirées sont les six odes datées de 1819, l'Ode sur l'indolence, l'Ode sur la mélancolie, l'Ode à Psyché, l'Ode sur une urne grecque, l'Ode à un rossignol et l'Ode à l'automne, souvent considéré comme le poème le plus abouti jamais écrit en anglais.

De son vivant, Keats n'est point associé aux principaux poètes de la mouvance romantique, et lui-même se sent mal à l'aise en leur compagnie. En dehors du cercle d'intellectuels libéraux gravitant autour de son ami, l'écrivain Leigh Hunt, son œuvre se voit critiquée par les commentateurs conservateurs comme étant mièvre et de mauvais goût, de la « poésie de parvenu » selon John Gibson Lockhart, et d'après John Wilson Croker « mal écrite et vulgaire ».

En revanche, à partir de la fin de son siècle, la gloire de Keats ne cesse de croître : il est alors compté parmi les plus grands poètes de langue anglaise et ses œuvres en vers, tout comme sa correspondance — essentiellement avec son frère cadet George et quelques amis —, figurent parmi les textes les plus commentés de la littérature anglaise.

Le lecteur est sensible à la richesse mélancolique de son imagerie très sensuelle, en particulier dans la série des odes, que sous-tend un imaginaire paroxystique privilégiant l'émotion souvent transmise à travers la comparaison ou la métaphore. De plus, son langage poétique, choix des mots et agencement prosodique, se caractérise par une lenteur et une plénitude éloignées des usages instaurés en 1798 par la publication du recueil de poèmes de William Wordsworth et Samuel Taylor Coleridge, les Ballades lyriques.