Ouvrir le menu principal

L'Homme du peuple

Film de Wajda sur Wałęsa
(Redirigé depuis Wałęsa (film))
L'Homme du peuple
Description de cette image, également commentée ci-après
Robert Wieckiewicz dans le rôle de Lech Wałęsa

Titre original Wałęsa. Człowiek z nadziei (Wałęsa. L'Homme d'espoir)
Réalisation Andrzej Wajda
Scénario Janusz Głowacki, d'après son propre livre
Acteurs principaux
Sociétés de production Akson Studio
Pays d’origine Drapeau de la Pologne Pologne
Genre Drame
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Homme du peuple (polonais : Wałęsa. Człowiek z nadziei) est un film biographique polonais réalisé par Andrzej Wajda, sorti en salles à l'automne 2013 (en France en ).

Il s'agit de la première biographie au cinéma du fondateur de Solidarność, Prix Nobel de la paix, plus tard président de la République de Pologne. Il est sélectionné pour représenter la Pologne aux Oscars du cinéma 2014 dans la catégorie meilleur film en langue étrangère[1].

Sommaire

SynopsisModifier

Ce film narre l'histoire de Lech Wałęsa, célèbre électricien syndicaliste avant son élection comme chef de l'État en Pologne[2].

En 1970 une révolte ouvrière est sévèrement réprimée par le régime communiste[3]. Le jeune Lech Wałęsa n'oublie jamais cette expérience. Dix ans plus tard, il joue le rôle décisif pendant des grandes grèves ouvrières de l'été 1980.

À la fin du film, il s'adresse aux membres du Congrès américain[4].

Fiche techniqueModifier

  • Titre : L'Homme du Peuple
  • Titre original : Wałęsa. Człowiek z nadziei
  • Titre international : Walesa. Man of Hope
  • Producteur : Michał Kwieciński
  • Photographie : Paweł Edelman
  • Montage : Milenia Fiedler
  • Son : Jacek Hamela

DistributionModifier

ProductionModifier

Le metteur en scène avait déjà annoncé en 2009 à la 59e Berlinale son intention de tourner ce film[5]. Quand il a déclaré deux ans plus tard que le tournage commençait le , il a ajouté que Wałęsa "serait le film le plus difficile de (s)a carrière"[6].

La tâche la plus difficile confiée à Paweł Edelman est de coupler des séquences documentaires à celles mis en scène par Andrzej Wajda[7] parce qu'il est "impossible de faire revivre des dizaines de grands personnages de l'époque"[8].

A. Wajda a dû renoncer à l'idée de faire interpréter par Monica Bellucci la célèbre journaliste Oriana Fallaci[9].

Le film totalise 37 050 entrées.

DistinctionsModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier