W. H. Lewis

Warren Hamilton Lewis, surnommé « Warnie » (), était un militaire et historien britannique, principalement connu en tant que frère aîné de l'écrivain C. S. Lewis. Tous deux appartenaient au cercle littéraire des Inklings.

W. H. Lewis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
OxfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Collège royal militaire de Sandhurst (en)
Malvern College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Historien, écrivain, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Albert James Lewis (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Florence Augusta Hamilton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Religion
Arme
Grade militaire
Conflits
Mouvement
C. S. Lewis' grave.jpg
Vue de la sépulture.

Lewis combattit en France durant la Première Guerre mondiale et poursuivit sa carrière militaire en Afrique et en Chine jusqu'en 1932, où il prit sa retraite avec le grade de capitaine. Il fut rappelé en 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, et reçut le rang temporaire de major. Il commença à écrire après ce conflit, se spécialisant dans l'histoire de la France des XVIIe et XVIIIe siècles.

Les deux frères Lewis étaient très proches. À partir de 1943, Warren devint le secrétaire de Clive, et après sa mort, en 1963, il édita une première édition de sa correspondance (1966). Des extraits des journaux de Warren Lewis, qui offrent entre autres un nouvel éclairage sur les réunions des Inklings, ont été publiés en 1982.

John Wain déclara de Warren Lewis qu'il était « [l'homme] le plus courtois que j'aie jamais rencontré[1] ».

PublicationsModifier

  • The Splendid Century: Some Aspects of French Life in the Reign of Louis XIV (1953)
  • The Sunset of the Splendid Century: The Life and Times of Louis Auguste de Bourbon, Duc de Maine, 1670-1736 (1955)
  • The Scandalous Regent: A Life of Philippe, Duc d'Orléans, 1674-1723 and of his family (1961)

RéférencesModifier

  1. John Wain, Sprightly Running: Part of an Autobiography, 1962

Liens externesModifier