Vol d'œuvre d'art

Le vol d'œuvre d’art désigne le fait de voler une œuvre d'art. Il concerne notamment les tableaux volés.

Le vol d'œuvre d'art peut se faire par opportunité, par effraction ou interne (vol par les propres employés de musée). Il peut s’effectuer de manière isolée, mais plusieurs évènements ou périodes sont également connus pour avoir été le sujet de très nombreux vols d'objets d'art.

Chiffres-clésModifier

En 2016, la base de données d’Interpol répertorie 49 000 œuvres d’art volées à travers le monde[1]. Entre 2000 et 2009, 289 œuvres ont été dérobées dans les musées français[2].

HistoireModifier

Les vols durant le Premier Empire de Napoléon Ier, les vols en Europe qui ont permis la constitution du trésor des nazis sont de notoriété publique.

Les vols d'objets d'art et le pillage d'objets d'archéologiques (en) sont nombreux durant la guerre d'Irak.

Le , la Japon a restitué 1 205 livres royaux anciens à la Corée[3] qui avait fait l’objet, lors de sa brutale colonisation par ce pays de 1910 à 1945, de très nombreux pillages de ses plus belles productions artistiques : céramique, œuvres d’art, manuscrits, etc. tandis que le reste était systématiquement détruit.

De nombreuses œuvres d'art mises à disposition à des musées, ambassades, mairies et autres administrations françaises, ayant disparu (par égarement, vol, ou destruction)[4], une Commission de récolement des dépôts d'œuvres d'art (CRDOA) est créée par un décret du et placée auprès du Ministre de la culture[5] et une base de données — la base Sherlock — qui dresse un catalogue de ces œuvres recherchées est mise en ligne publiquement en 2014. La consultation de cette base en 2016 révèle que 23 000 œuvres sont recherchées et que 1 346 d’entre elles ont donné lieu à un dépôt de plainte pour vol ou disparition[6].

Surveillance et protectionModifier

Pour prévenir le vol, les propriétaires des œuvres d'art mettent en place une surveillance volumétrique (intérieure), périphérique (extérieure) et périmétrique (surface) du bâtiment abritant ces œuvres (détecteurs, vidéo-surveillance, gardes).

Il existe différents systèmes mécaniques pour protéger les œuvres d'art : cadres à claire-voie censés éviter le décrochage des tableaux de peinture par l’arrière, vis à inserts contre l’arrachage, fixations camouflées voire invisibles, et pour les œuvres les plus petites, des panneaux de présentation de grandes tailles plus difficiles à transporter. Les ateliers d’ingénierie du musée du Louvre conçoivent leurs propres systèmes mécaniques. De nombreux systèmes électroniques ont également été inventés, comme le « cocon magnétique » autour d'une œuvre (champ magnétique invisible d’alerte qui épouse le contour de l’œuvre et définit une distance de sécurité réglable, prévenant toute intrusion ou contact au sein de son aire de détection)[2].

Vols célèbres d’œuvre d'artModifier

Lieu du vol d’œuvre Date(s) Notes Références
La Joconde, Louvre Un des cas les plus célèbres de vol d’œuvre d'art. La Joconde a été volé par Vincenzo Peruggia, qui a été capturé deux ans après. [7]
Diverses œuvres, Musée des beaux-arts de Montréal Des voleurs armés ont attaqué le Musée des beaux-arts de Montréal et ont dérobé des joailleries, des sculptures ainsi que des tableaux, certains peints par Delacroix et Rembrandt. Le vol a été estimé à plusieurs millions de dollars. [8]
Œuvres de Picasso, Palais des Papes 118 tableaux, dessins et œuvres de Picasso ont été volés durant une exposition au Palais des Papes à Avignon. [9]
Montres rares, Institut d'Art islamique L. A. Mayer Plus de 200 montres et horloges rarissimes ont été volés à l'Institut Mayer, à Jérusalem. Parmi les montres, l'une d'entre elles aurait été réalisée par l'horloger franco-suisse Abraham Breguet sur ordre de la reine Marie-Antoinette. Cette montre est estimée à plus de 30 millions de dollars. [10]
Diverses œuvres, France Automne 2000 En France deux œuvres de Renoir, une de Derain et une d'Utrillo ainsi que diverses autres pour un vol estimé à plus d'un million de dollars. [11]
Œuvres de Rembrandt et Renoir, Nationalmuseum de Stockholm Des peintures de Renoir et Rembrandt ont été volés au Nationalmuseum de Stockholm en Suède. Trois voleurs armés, qui ont détourné l'attention de la police au moyen de voitures chargées d'explosifs, ont réalisé la casse et se sont échappés en bateau. [12]
Peintures de Van Gogh, Musée Van Gogh Les deux peintures de Van Gogh Congrégation quittant l'Église réformée de Nuenen et Vue sur la mer à Scheveningen ont été volés au musée Van Gogh d'Amsterdam. Deux hommes ont participé au vol, estimé à une valeur de 30 millions de dollars américains d'après le FBI. [13],[14]
Le Cri et La Madone, Musée Munch Une des versions originales du Cri ainsi que La Madone de Munch ont été subtilisées. Les deux peintures ont été récupérées deux ans après, non endommagées. [15]
Divers œuvres, Museum da Chàcara do Céu Les peintures suivantes ont été volées au Museum da Chàcara do Céu à Rio de Janeiro, au Brésil : l'Homme au teint maladif écoutant le bruit de la mer de Salvador Dalí, La Danse de Pablo Picasso, Le Jardin du Luxembourg de Henri Matisse et Marine de Claude Monet. Les voleurs ont profité du Carnaval de Rio pour s'introduire dans le musée. [16]
Sculpture de Henry Moore, Fondation Henry Moore à Perry Green (Royaume-Uni) L’œuvre dénommé Figure couchée 1969-70, une sculpture de bronze du sculpteur Henry Moore a été volée. Les voleurs ont tracté la sculpture de 3,6 × 2 × 2 mètres et de 2,1 tonnes en utilisant un camion et une grue. [17]
Divers œuvres, Musée d'art de São Paulo Aux alentours de 5 heures du matin, trois hommes ont envahi le musée et volé deux peintures, considérées comme les plus précieuses : le Portrait de Suzanne Bloch de Pablo Picasso et Le producteur de café de Candido Portinari. [18]
Divers œuvres, Fondation et Collection Emil G. Bührle Quatre peintures impressionnistes ont été volés à la Fondation et Collection Emil G. Bührle en Suisse. Parmi cela, une œuvre de Monet et une autre de Cézanne. Le vol a été estimé à 163 millions de dollars. [19]
Divers œuvres, Musée d'Art moderne de Paris Le vol nocturne de 5 peintures de la collection du musée d'art a été reporté. Parmi elles, La Pastorale de Henri Matisse et La Femme à l'éventail d'Amedeo Modigliani. Le vol a été estimé à 100 millions d'euros. [20]
Divers œuvres, Kunsthal Sept peintures ont été volées du musée de Rotterdam. Parmi elles, la Femme devant une fenêtre ouverte de Gauguin et la Femme aux yeux fermés de Lucian Freud. [21]

Vol d’œuvre d'art dans la fictionModifier

Des genres comme le roman policier présente souvent des vols d’œuvres d'art comme étant excitants, suscitant l'admiration des générations. La plupart de ces sources ajoutent un aspect héroïque, voire d'aventure, au vol, le présentant comme un exploit. En littérature, le genre policier est consacré au vol et à la contrefaçon d’œuvre d'art. Au cinéma, l'histoire comporte des intrigues et des vols compliqués, complétés par des scènes d'évasion.

LittératureModifier

Dans The Man Who Stole the Mona Lisa, cette fiction historique tente de spéculer sur les causes du vol de La Joconde par Vincenzo Peruggia en 1911.

Dans The Tenth Chamber de Glenn Cooper, une ville fictive détourne un train, et vole entre autres artéfacts, le Portrait d'un jeune homme de Raphäel.

Dans Heist Society, un young movie réalisé par Ally Carter, un groupe d'adolescents dérobe le Henley.

Dans If Tomorrow Comes, un plan ingénieux pour voler un tableau de Francisco Goya est surveillé par un officier d'Interpol.

Dans St. Agatha Breast par T.C. Van Alder suit un ordre de moines cherchant à retrouver le voleur d'un travail de Poussin.

FilmModifier

Hudson Hawk (1991), qui se concentre sur un cambrioleur forcé de voler des œuvres de De Vinci dans un contexte de domination mondiale.

TélévisionModifier

FBI : Duo très spécial (White Collar, 2009-2014), Neal Caffrey, un voleur d'art et escroc s'allie à l'agent du FBI Peter Burke pour attraper des criminels. Cependant, Neal continue de voler des œuvres d'art sous différentes circonstances.

Leverage (2008-2012), une bande de criminels semi-repentis viennent en aide à des personnes dans un « style » Robin des Bois. La série présente des flashbacks sur les membres des différentes activités criminelles dont le vol d'œuvre d'art.

NotesModifier

  1. « Base de données d'Interpol », sur interpol.int (consulté le ).
  2. a et b Comment dérober la Joconde?, « Guillemin Rosi », sur blog.lemonde.fr, .
  3. Le Japon a restitué 1 205 ouvrages royaux pillés pendant la colonisation
  4. Rapports d'activité de la commission de récolement des dépôts d'œuvres d'art , 5 novembre 2015, fiche du site culturecommunication.gouv.fr
  5. A la recherche des œuvres déposées et disparues issues des collections nationales, 3 juin 2014, fiche du site culturecommunication.gouv.fr
  6. Rouguyata Sall, « Mais où sont passées les 23 000 œuvres d'art «égarées» par l'Etat? », sur liberation.fr, .
  7. « Top 25 Crimes of the Century - Stealing the Mona Lisa - TIME », sur web.archive.org, (consulté le )
  8. (en) « 1972: Art heist at the Montreal Museum of Fine Arts », sur CBC archives
  9. (en) « Picasso paintings stolen in Paris », BBC News,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Widow of man behind fabled watch robbery convicted in U.S. court », sur Haaretz.com (consulté le )
  11. (en-US) Jake Halpern, « The French Burglar Who Pulled Off His Generation’s Biggest Art Heist », sur The New Yorker (consulté le )
  12. (en) « Stolen Rembradt work recovered », BBC News,‎ (lire en ligne)
  13. (en-US) Lawrence Van Gelder, « Arts Briefing », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  14. (en-US) « Van Gogh Museum Robbery — FBI », sur www.fbi.gov (consulté le )
  15. (en) « Stolen Munch paintings found safe », BBC,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Monet stolen under carnival cover », BBC,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Henry Moore sculpture stolen », BBC,‎ (lire en ligne)
  18. (en) Winter Michael, « Stolen Picasso, Portinari recovered in Brazil », USA Today,‎ (lire en ligne)
  19. (en) Harnischfeger, Uta; Bowley, Graham, « 4 Masterworks Stolen by Armed Robbers in Zurich », NY Times,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Jones, Sam, « Picasso and Matisse masterpieces stolen from Paris museum », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  21. (en) Kreijger, Gilbert, « Dutch art heist nets works by Monet, Picasso, Matisse », Reuters,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Corinne Hershkovitch, Didier Rykner, La restitution des œuvres d'art. Solutions et impasses, Hazan, , 127 p.
  • Laurence Massy, Le vol d'œuvres d'art. Une criminalité méconnue, Bruylant, , 202 p.
  • John E. Conklin: Art Crime. Praeger Publishers, Westport 1994
  • Bénédicte Savoy: Patrimoine annexé. Les biens culturels saisis par la France en Allemagne autour de 1800. Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris 2003, (ISBN 978-2-7351-0988-3).
  • Andrea Raschèr: Kunstraub ist nicht zu fassen. In: KUR – Kunst und Recht, Volume 10, Issue 1 (2008), S. 9. DOI:10.15542/KUR/2008/1/3
  • Steen Kittl, Christian Saehrendt: Geier am Grabe van Goghs und andere häßliche Geschichten aus der Welt der Schönen Künste. DuMont, Köln 2010, (ISBN 978-3-8321-9093-4).
  • Nora Koldehoff, Stefan Koldehoff: Aktenzeichen Kunst. Die spektakulärsten Kunstdiebstähle der Welt. DuMont, Köln 2004, (ISBN 3-8321-7435-4).
  • Stefan Koldehoff mit Tobias Timm: Kunst und Verbrechen. Galiani Verlag, Berlin 2020, (ISBN 3-86971-176-0).
  • Sandy Nairne: Die leere Wand, Museumsdiebstahl - Der Fall der zwei Turner-Bilder. Piet Meyer Verlag, Bern/Wien 2013, (ISBN 978-3-905799-19-4).
  • Milbry Polk, Angela M. Schuster: The looting of the Iraq Museum. Baghdad - the lost legacy of ancient Mesopotamia. Abrams, New York 2005, (ISBN 0-8109-5872-4).
  • Volker Michael Strocka (Hrsg.), mit Beiträgen von Wilfried Fiedler, Gerhard Kaiser, Günter Schade und Rainer Wahl: Kunstraub. Ein Siegerrecht? Historische Fälle und juristische Einwände. Willmuth Arenhövel, Berlin 1999, (ISBN 3-922912-48-6).
  • Peter Watson, Cecilia Todeschini: Die Medici-Verschwörung. Der Handel mit Kunstschätzen aus Plünderungen italienischer Gräber und Museen. Parthas-Verlag, Berlin 2006, (ISBN 978-3-86601-905-8).

Articles connexesModifier