Vol TWA 891
Image illustrative de l’article Vol TWA 891
Starliner N7301C de TWA, avion jumeau de celui accidenté
Caractéristiques de l'accident
Date26 Juin 1959
TypeFoudre
SiteA proximité du hameau de Marnate[1], Italy
Coordonnées 45° 38′ nord, 8° 54′ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilLockheed L-1649 Starliner
CompagnieTrans World Airlines
No  d'identificationN7313C
Lieu d'origineAéroport de Milan Malpensa (MXP) (MXP/LIMC), Italie
Lieu de destinationAéroport de Paris-Orly (ORY) (ORY/LFPO), France
Passagers59
Équipage9
Morts68
Survivants0

Carte

Le vol TWA 891 était un Lockheed L-1649A Starliner qui s'est écrasé peu de temps après son décollage de l'aéroport de Milan Malpensa le 26 juin 1959. Les 68 passagers et membres d'équipage à bord ont été tués.

Vol modifier

Le 26 juin 1959, le vol TWA 891 quitte l'aéroport de Malpensa à Milan, en Italie, avec à son bord un équipage de 9 et 59 passagers. 16 passagers venaient d'Italie, quatre passagers et trois membres d'équipage de France, quatre du Royaume-Uni, deux du Chili, un d'Allemagne de l'Ouest, un d'Égypte et un d'Israël, les 30 passagers et six membres d'équipage restants étant américains[2]. Le vol était originaire d'Athènes, en Grèce, et s'était arrêté à Rome avant de se rendre à Milan[3]. L'étape suivante du vol était l'aéroport d'Orly à Paris. Lorsque le vol 891 a décollé de Milan, une pluie légère tombait avec un ciel couvert et un plafond d'environ 2 000 pieds, avec une visibilité d'environ trois kilomètres (3,2 km). Il y a également eu des orages dans la région[4].

Douze minutes après le décollage, l'équipage de conduite a signalé que l'avion franchissait 10 000 pieds en montée. Quelques minutes plus tard, le Starliner a subi une défaillance structurelle et s'est brisé en plein vol. Tout le monde à bord a été tué[3].

Le vol 891 a été le premier accident aérien mortel impliquant un Lockheed Starliner[5]. En termes de pertes en vies humaines, ce fut aussi le pire accident aérien de 1959[6].

Cause modifier

Le 24 novembre 1960, une commission d'enquête italienne annonça sa conclusion selon laquelle un coup de foudre avait détruit le vol 891[7]. "La désintégration en vol est due à l'explosion des vapeurs de carburant contenues dans le réservoir no 7, suivie immédiatement soit d'une explosion de pression, soit d'une autre explosion dans le réservoir no 6. En l'absence d'autres preuves concrètes significatives, compte tenu des conditions météorologiques orageuses, avec de fréquentes décharges électriques, qui régnaient dans la zone au moment de l'accident, on peut supposer que l'explosion des vapeurs de carburant contenues dans le réservoir no 7 a été déclenchée, par les canalisations de sortie, par l'inflammation des vapeurs d'essence s'échappant de ces canalisations suite aux décharges d'électricité statique (Décharge filamenteuse) qui se sont développées sur les sorties d'aération."[8]

Voir également modifier

Références modifier

  1. TWA Plane, 68 aboard, Crashes Near Milan", Lewiston (ME) Evening Journal, June 21, 1959, p1
  2. (it) « Sonia Labbe Quinteros (24 anni), sua figlia Pilar Quinteros (5), e suo figlio Luis Quinteros Jr. (2) » [archive du ], Olgiate Olona 26 giugno 1959 (consulté le )
  3. a et b Airliner Breaks Up In Storm, Killing 68: Plane bound for US hits near Milan
  4. David Gero, Aviation Disasters Second Edition, Patrick Stephens Limited, , p. 33
  5. Ranter, « Aviation Safety Database Lockheed L-1649A Starliner », aviation-safety.net, Aviation Safety Network (consulté le )
  6. Ranter, « List of air crashes in 1959 », aviation-safety.net, Aviation Safety Network (consulté le )
  7. « Cause of TWA crash listed », Daytona Beach Morning Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Ranter, « ASN Aircraft accident Lockheed L-1649A Starliner N7313C Milano », aviation-safety.net, Aviation Safety Network (consulté le )

Liens externes modifier