Ouvrir le menu principal

Villamarta est un élevage (ganadería) espagnol de toros de lidia du début du XXe siècle, c'est aussi un encaste dont le bétail a été mêlé à de nombreux autres élevages.La propriété est située à Puebla de Guzmán Province de Huelva en Andalousie. Sa devise est de couleur verte et or. Son ancienneté à Madrid remonte à 1921. Son origine st inscrite sous le nom de Marqués de Villamarta.

HistoriqueModifier

L'élevage est créé en 1914 [1], par Álvaro Dávila y Ágreda, marquis de Villamarta avec du bétail de Murube, Parladé, Urcola, et Medina Gavey. Il a été enrichi par la suite avec du bétail Santa Coloma. À la mort du marquis en 1941, il est divisé en deux lots dont l'un est cédé à son fils Álvaro Dávila Gavey, qui meurt en 1972. La société Garcibravo en 1980 rachète le troupeau, le Hierro (fer), et la devise, et rebaptise la ganaderia Villamarta, en y ajoutant un lot de vaches. La ganaderia fait partie de l Unión de Criadores de Toros de Lidia[2]

CaractéristiquesModifier

Selon Robert Bérard, c'est « un des noms mythiques dans l'histoire des encastes espagnoles [1]» Les taureaux se caractérisent par leur grande mobilité dans toutes les phases de la faena, ce qui les rend plus faciles à toréer. Ils sont régulièrement combattus à Séville et dans toutes les arènes de deuxième catégorie comme la Plaza de toros de la Merced de Huelva au début des années 2000. À partir de la deuxième décennie du XXIe siècle, ils fournissent surtout du bétail aux Arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville [3]

BibliographieModifier

  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la tauromachie, Paris, Bouquins Laffont, (ISBN 2221092465)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier