Ouvrir le menu principal

Léon Simon

peintre français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simon.
Ne pas confondre avec le mathématicien australien Leon Simon.
Léon SIMON
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean-Baptiste-Léon SIMON
Nationalité
Activité
Maître
Mouvement
Compléments

Léon Simon (1836-1910), est un dessinateur et peintre de paysage français. Léon Simon est surtout connu pour ses fusains et par la qualité de ses aquarelles.

BiographieModifier

Léon SIMON naît le à Metz. Prénommé Jean Baptiste Léon, il est le fils de François SIMON et de Marie-Joséphine ALEXANDRE[1].

Il fit ses études classiques à la pension Lecomte puis les termina au Lycée de Metz. Tout en s'occupant, avec son père du commerces familiale, il se livre assidûment à des études artistiques.

Il participe à l'Ecole de Metz où il se forme sous la direction d'Auguste Hussenot et d'Auguste Migette [1].

Emile Michel et Emile Faivre l'aidèrent de leurs conseils et lorsqu'il eut adopté principalement le dessin au fusain, il fréquenta, à Paris, les ateliers de Maxime Lalanne et d'Auguste Allongé[1].

Léon Simon meurt le à Vandelainville[2] en Meurthe et Moselle où il repose au cimetière de l'Est[2].

Carrière artistiqueModifier

Il débute au Salon de Paris de 1867. Ensuite, Léon Simon est nommé professeur de dessin à Metz. Familier du château de Colombey, il expose de son vivant des dessins et des fusains.

De 1864 à 1869, il produisit un peu de peinture mais il l'abandonna complètement pour le travail au fusain et à l'aquarelle, technique dans laquelle il a produit une soixantaine d'œuvres aujourd'hui, en grande partie dispersées dans des collections particulières[1].

Salons et expositionsModifier

De son vivant[1]Modifier

  • 1861 - Exposition de Metz - Œuvres exposées : Un soir (fusain), La Basse Montigny (fusain) ; mention honorable du jury.
  • 1867 - Salon de Paris - Œuvre exposée : Forêt de Waldeck.
  • 1868 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Un chemin creux aux environs de Metz et Environs d'Haspelcheidt.
  • 1869 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Une Mare près de Metz et Rochers de Sainte Odile.
  • 1870 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Les bords de la Seille et Lisière d'un bois.
  • 1872 - Salon de Paris - Œuvre exposée : Inondation de la Seille.
  • 1873 - Salon de Paris - Œuvre exposée : Bois de Colombey.
  • 1874 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Les bords de la Seille, Le bras mort de la Moselle à Longeville et Le parc de La Grange aux Ormes.
  • 1875 - Salon de Paris - Œuvre exposée : Mare en sous bois près de près de Coincy.
  • 1876 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Sous bois à Colombey et Ruisseau d'Aubigny.
  • 1877 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Malroy, A Montigny, Moulin de Martué et Bois des moines près de Briey.
  • 1878 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Un coin de parc à Sommedieue et A Saulny près de Metz.
  • 1879 - Salon de Paris - Œuvre exposée : Ravin de Mainbottel.
  • 1880 - Salon de Paris - Œuvres exposées : Près de Montigny lés Metz, Un coin de parc à Plantières et Saussaie à Longeville.
  • 1881 - Salon de Paris - Œuvres exposées : L'orne à Richemont, Sous bois à Maizery, Ruisseau de la Chenau de Belle Tanche et Moulin abandonné près de Corny.

ŒuvreModifier

L'œuvre de Léon Simon est considérable. Une centaine d'aquarelles et des milliers de fusains sont actuellement conservés. Toutefois, il y a peu de peinture, technique qu'il abandonne autour de 1870. Les musées d'Orsay (Paris), de la Cour d'Or (Metz), de Bourges et de Strasbourg possèdent nombre de ses oeuvres.

AquarellesModifier

  • Le Roc'h Trevezel, le marais saint Michel et la rade de Brest, 1875, collection particulière.
  • Guernesey, 1875, Musée de la Cour d'Or, Metz.
  • Les Forges de Jœuf, 1883, Musée d'Orsay, Paris[3]
  • Bord de rivière, collection particulière.

FusainsModifier

  • Le Roc'h Trevezel, le marais saint Michel et la rade de Brest, 1875, Musée des Beaux Arts de Metz. (fusain préparatoire de l'aquarelle)
  • Ormes et bouleaux en bord de Seille, collection particulière.

PeinturesModifier

Bord de rivière près d'Arnaville, huile sur toile, collection particulière.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Nérée Quépat, Dictionnaire biographique de l'ancien département de la Moselle, Paris, Picard Sidot, , p. 474
  2. a et b Jean-Julien Bardé, À travers le vieux Metz : Les Maisons historiques, Metz, , p. 259-261
  3. Notice sur musee-orsay.fr