Viatcheslav Djavanian

cycliste russe

Viatcheslav Djavanian (né le ) à Leninakan en Arménie est un coureur cycliste soviétique, arménien et russe. Professionnel entre 1992 et 1998, il a notamment remporté le Tour de Pologne et le Regio-Tour.

Viatcheslav Djavanian
Viatcheslav DJAVANIAN.jpg
Viatcheslav Djavanian lors du Paris-Tours 1998
Informations
Nom court
Вячеслав ДжаванянVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
GroznyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Russe (depuis le ), Soviétique (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes professionnelles
1992Russ-Baikal
1994Rotator Company-Alex
1995Sputnik-Soi
1996-1997Roslotto-ZG Mobili
1998BigMat-Auber '93

BiographieModifier

Né en Arménie soviétique[1] ayant porté les couleurs de l'Union soviétique jusqu'en 1991, puis celles de la CEI, optant semble-t-il pour la nationalité russe. Son club d'origine est le CSKA Moscou, club de l'Armée rouge. En 1989, lorsque les coureurs soviétiques sont admis à passer professionnels, ou à s'expatrier dans des clubs amateurs de l'Europe de l'Ouest, Viatcheslav Djavanian est d'un petit groupe d'espoirs soviétiques qui viennent courir en France sous l'égide d'Alexandre Gussiatnikov. Il appartient au Team Bonnat-Montlhéry, qui en début de saison s'intitule le Guidon d'Or d'Évry[2]. Il est en compagnie notamment d'un autre "espoir" du cyclisme soviétique, Pavel Tonkov. C'est en France[3] qu'il accomplit l'essentiel de cette première saison. Il y remporte son premier succès le , dans le Circuit du Printemps-nivernais. Pavel Tonkov avait déjà remporté un succès …au Prix du syndicat d'initiave de Bayonne. Le , Djavanian termine deuxième de Paris-Côte picarde, le il est cinquième de la course bretonne Redon-Redon, remportée par son coéquipier Oleg Polovnikov[4]. Fin il remporte la quatrième étape du Tour du Gévaudan.

Les deux années suivantes, Viatcheslav Djavanian, toujours en France, est membre du Team Didier Louis-Montreuil. Sans grand succès, jusqu'à sa sélection pour le "mondial des amateurs" en août 1991. C'est le dernier championnat du monde où soient portés les maillots de l'équipe d'URSS: L'Ukrainien Viktor Rjaksinsky termine premier, l'Arménien Viatcheslav Djavanian finit à la quatrième place. Dans la foulée, Viatcheslav termine deuxième du trophée Mavic contre-la-montre, puis il remporte le Duo normand, épreuve contre-la-montre par équipe de deux coureurs. Il est associé à Andreï Teteriuk.

PalmarèsModifier

Palmarès année par annéeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

2 participations

  • 1997 : abandon (16e étape)
  • 1998 : 81e

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Tour d'ItalieModifier

2 participations

Notes et référencesModifier

  1. Le numéro 452 de février 1992 du magazine Miroir du cyclisme consacre une demi-page (page 58) à « Viatcheslav Djavanian, le jeune homme sage ».
  2. Cf l'article du journaliste Guy Caput, dans Miroir du cyclisme, N° 416, mars 1989: "Une équipe soviétique en France".
  3. Les résultats livrés dans cette notice sont lisibles dans les ouvrages récapitulatifs annuels tel L' Année du cyclisme, 1989, 1990 et 1991.
  4. Les sept coureurs du "Guidon d'Or d'Évry engagés dans cette course Redon-Redon de 164 km, terminent aux sept premières places, comme dans un contre-la-montre par équipes.

Liens externesModifier