Ouvrir le menu principal

Vers brisés

Des vers brisés sont des vers poétiques qui cachent un texte (texte gigogne). Pour découvrir le sens caché de ces vers, il faut diviser le poème en deux colonnes, et lire d'abord la colonne de gauche puis la colonne de droite.

ExemplesModifier

Exemple 1 : Extrait de Zadig (chap. 4) de Voltaire où les vers tronqués du héros manquent de le conduire à sa perte.

Par les plus grands forfaits j’ai vu troubler la terre.
sur le trône affermi, le roi sait tout dompter.
Dans la publique paix l’amour seul fait la guerre :
C’est le seul ennemi .qui soit à redouter.”


Exemple 2 : Les confessions de foi de Puylaurens (texte anonyme du temps des guerres de religion au XVIe siècle[1].

J'abjure maintenant Rome avec sa croyance
Calvin entièrement j'ai en grande révérence
J'ai en très grand mépris la messe et tous les saints
Et en exécration du pape et la puissance
De Calvin la leçon reçois en diligence
Et ceux qui le confessent sont heureux à jamais
Tous damnés me paraissent le pape et ses sujets
Oui Calvin et Luther je veux aimer sans cesse
Brûleront en enfer Ceux qui suivent la messe.


Exemple 3 : Texte légitimiste et anti-bonapartiste[Information douteuse] [?] de la fin du XIXe siècle.

Vive à jamais l'empereur des Français
La famille royale est indigne de vivre :
Oublions désormais la race des Capets,
La race impériale doit seule lui survivre !
Soyons donc le soutien de ce Napoléon.
Du comte de Chambord chassons l'âme hypocrite :
C'est à lui qu'appartient cette punition.
La raison du plus fort a son juste mérite.

Exemple 4 : Poème de la Résistance

Aimons et admirons le chancelier Hitler !
L'Éternelle Angleterre est indigne de vivre.
Maudissons, écrasons le peuple d'outremer
Le nazi sur la terre sera seul à survivre.
Soyons donc le soutien du führer allemand
De ces navigateurs la race soit maudite.
À eux seuls appartient ce juste châtiment
La palme du vainqueur répond au vrai mérite.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier