Ouvrir le menu principal

Verdurette
Illustration
La Verdurette à Reherrey.
Caractéristiques
Longueur 20 km
Bassin 73 km2
Bassin collecteur Rhin
Débit moyen (la confluence avec la Vezouze)
Régime pluvial
Cours
Confluence Vezouze
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Grand Est

La Verdurette, est une petite rivière poissonneuse, dont le parcours de 20 km est entièrement situé sur le département de Meurthe-et-Moselle en Lorraine. Ayant des sources à Fenneviller et à Pexonne elle est l'un des principaux affluents de la Vezouze.

Sommaire

GéographieModifier

Prenant sa source à Fenneviller, la Verdurette, dont la surface[1] du bassin est de 73 km2, parcourt[2] 20 km avant de se jeter dans la Vezouze, dont elle est l'un des « deux principaux »[3] affluents[4], avec la Blette.

Communes traverséesModifier

AffluentsModifier

  • Le ruisseau de La Chancelière, venant de Vaxainville, il parcourt 1 km.
  • La Petite-Verdurette, ruisseau ayant sa source à Neufmaisons, passe par Vacqueville, il parcourt 7 km.

PêcheModifier

 
La Verdurette à Reherrey

La Verdurette est classée[5] cours d'eau de première catégorie situé sur le domaine privé.

PollutionModifier

Le 14 janvier 2006[6], la rivière est polluée par une fuite d'hydrocarbures sur une cuve à Pexonne.

LittératureModifier

« Le chemin de fer de Badonviller, en quittant Baccarat, longe les murs de la belle caserne Haxo, et s'élève lentement sur les collines riveraines de la Meurthe, pour pénétrer sur un plateau verdoyant, égayé par les toits rouges des hameaux et des fermes. Le paysage serait assez monotone sans le majestueux rideau des Vosges, déroulant au premier plan de belles futaies de hêtres et, plus haut, la nappe sombre des sapinières. Une petite rivière, la Verdurette, étroite et paresseuse, se forme de maigres ruisselets descendus de ces bois. Une de ses sources est à Pexonne, sur une sorte de seuil dominant au nord le vallon de la Blette et la petite ville de Badonviller. La Verdurette, au nom d'un charme à la fois si pimpant et rustique, a pour vallée un des terroirs de prédilection de l'osier. »

— Victor-Eugène Ardouin-Dumazet, « Les petites Vosges : La vallée de la Verdurette », Voyage en France, 59e série - Les Vosges, Berger-Levrault, Paris, 1914-1917[7]

Lien externeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Revue géographique de l'Est, volumes 39 à 40, 1999, p. 37 extrait en ligne (consulté le 31 octobre 2010).
  2. Henri Le Page, Le département de La Meurthe : statistique, historique et administrative, volume 2, Peiffer, 1843, p. 597 intégral en ligne (consulté le 31 octobre 2010)
  3. École nationale des eaux et forêts, 1928 Annales de l'École nationale des eaux et forêts et de la Station de recherches et expériences, volume 2, École nationale des eaux et forêts, Nancy, p. 272 extrait en ligne (consulté le 31 octobre 2010).
  4. Jacques Guilbaud, Pascal Le Bihan, La pêche et le droit, Litec, 1988 (ISBN 9782711108251) p. 559 extrait en ligne (consulté le 31 octobre 2010).
  5. Site 54 fédération départementale Pêche, AAPPMA La Carache lunevilloise lire en ligne (consulté le 31 octobre 2010).
  6. Robin des Bois, Atlas des marées noires dans les eaux intérieures, mars 2008, p.21 document pdf (consulté le 31 octobre 2010)
  7. Site commune de Blâmont, Voyage en France - Victor-Eugène Ardouin-Dumazet lire en ligne (consulté le 31 octobre 2010).