Veijo Meri

écrivain finlandais

Veijo Väinö Valvo Meri (né le à Viipuri et mort le à Helsinki) est un écrivain finlandais qui est reconnu comme l'un des plus influents du courant moderniste[1],[2],[3].

Veijo Meri
Veijo-Meri-1960.jpg
Veijo Meri en mai 1960.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
HelsinkiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Distinctions

BiographieModifier

 
Veijo Meri à la machine à écrire.

Veijo Meri prépare son baccalauréeat au lycée d'Hämeenlinna et l'obtient en 1948. Il étudie ensuite l'histoire à l'université d'Helsinki.

De 1957 à 1959, il travaille pour les éditions Otava puis devient écrivain indépendant. On le nomme professeur d'art pour sa production des années 1975–1980.

En 1997, il est élu membre d'honneur de l'Union des écrivains finlandais[4].

Il a écrit des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, des essais, des récits biographiques, etc. Son œuvre est traduite en 24 langues[5].

Veijo Meri est promu docteur honoris causa de l’université d'Helsinki le . Il est nommé académicien par le Président de la République de Finlande le .

Veijo Meri meurt le d’une longue maladie[6].

Vie privéeModifier

Veijo Meri épouse en 1959 Eeva Kyllikki Kylänpää. Ils ont trois garçons. Veijo Meri habitera longtemps à Tammisalo[7].

ŒuvreModifier

RomansModifier

  • Manillaköysi (1957)
    Publié en français sous le titre Une histoire de corde, traduit par Claude Sylvian et Mirja Bolgar, Paris, Éditions du Temps, coll. « D'un soleil à l'autre » no 1, 1962 (notice BnF no FRBNF33098041) ; réédition, Bassac, éditions Plein Chant, coll. « L'Atelier furtif », 1988 (ISBN 2-85452-068-8) ; réédition, Paris, Éditions Sillage, 2003 (ISBN 2-9518624-2-3)
  • Irralliset (1959)
  • Vuoden 1918 tapahtumat (1960)
  • Sujut (1961)
    Publié en français sous le titre L'Été du déserteur, traduit par Lucie Albertini et Mirja Bolgar, Arles, Actes Sud, 1985 (ISBN 2-86869-057-2)
  • Peiliin piirretty nainen (1963)
  • Tukikohta (1964)
  • Everstin autonkuljettaja (1966)
  • Veijo Meren sotaromaanit 1–2 (1966)
  • Yhden yön tarinat (1967)
  • Suku (1968)
  • Veijo Meren romaanit 1 (1968)
  • Kersantin poika (1971)
  • Keskeiset teokset 1&4 (1975)
  • Jääkiekkoilijan kesä (1980)
  • Sanojen synty (1982), dictionnaire étymologique

Recueils de nouvellesModifier

  • Ettei maa viheriöisi (1954)
  • Tilanteita (1962)
  • Manillaköysi ja kahdeksan novellia sodasta ja sotilaselämästä (1962)
  • Stipendiaatti (1963)
  • Novellit (1965)
  • Sata metriä korkeat kirjaimet (1969)
  • Valitut teokset (1969)
  • Morsiamen sisar ja muita novelleja (1972)
    Publication en français uniquement de la nouvelle Naulalaatikot du recueil sous le titre Les Boîtes de clous, traduit par Mirja Bolgar et Lucie Albertini, Saint-Martin-de-Castillon, Éditions la Tuilerie tropicale, coll. « Nouvelles de Finlande », 1989 (ISBN 2-906021-10-5)
  • Leiri (1972)
  • Valitut novellit (1979)
  • Novellit (1985)

PoésieModifier

  • Mielen lähtölaskenta (1976)
  • Toinen sydän (1978)
  • Ylimpänä pieni höyhen (1980)
  • Runoilijan kuolema (1985)
  • Yhdessä ja yksin (1986)
  • Kevät kuin aamu (1987)
  • Lasiankeriaat (1990)
  • Kun (1991)

Essais et autres publicationsModifier

  • Kaksitoista artikkelia (1967), essais
  • Aleksis Stenvallin elämä (1973), traité
  • Kuviteltu kuolema (1974), essais
  • Goethen tammi (1978), essais
  • Tuusulan rantatie (1981), traité
  • Julma prinsessa ja kosijat (1986), essais
  • Elon saarel tääl, Aleksis Kiven taustoja (1984)
  • C. G. Mannerheim – Suomen Marsalkka (1988)
  • Tätä mieltä (1989), essais et monologues
  • Olavi Paavolainen (1990), documentaire
  • Kirjoittanut osuuden Suurmiehen luonne teokseen Mannerheim Sotilas ja ihminen (1992)
  • Amleth ja muita Hamleteja (1992), essais
  • Maassa taivaan saranat: Suomalaisten historia vuoteen 1814, Otava (1993)
  • Huonot tiet, hyvät hevoset; Suomen suuriruhtinaskunta vuoteen 1870 (1994)
  • Ei tule vaivatta vapaus; Suomi 1870–1920 (1995)
  • Suurta olla pieni kansa; Itsenäinen Suomi 1920;1940 (1996)
  • Pohjantähden alla, kirjoituksia Suomen historiasta (1999)

Pièces de théâtre et émissions radiophoniquesModifier

  • Suomen paras näyttelijä (1964)
  • Vapaa iltapäivä (1965), dramatique télévisée
  • Sotamies Jokisen vihkiloma (1965), drame
  • Taksikuski (1967), émission radiophonique
  • Uhkapeli (1968), drame
  • Maaottelussa (1969), émission radiophonique
  • Kaupungin valtaus (1969), dramatique TV
  • Näytelmiä (1970), drames
  • Nuorempi veli (1970), drame
  • Hyvää yötä, tohtori Bergbom (1973), émission radiophonique
  • Aleksis Kivi (1974), drame
  • Kaksi komediaa: Sano Oili vaan, Syksy 1939 (1978), drames
  • Veitsi, livret de Paavo Heininen pour la Première du au Festival d'opéra de Savonlinna.
  • Rintala, Vääpeli Sadon tapaus Meren kirjoittamana kuunnelmana 12.2.90 Uusinta vuodelta 1973.

Prix littérairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (fi) « Veijo Meri », Éditions Sillage (consulté le 22 juin 2015)
  2. (fi) « Veijo Meri on kuollut », Ilta Sanomat, (consulté le 21 juin 2015)
  3. (fi) « Kirjailija Veijo Meri on kuollut », Yle, (consulté le 21 juin 2015)
  4. (fi) « Kunniajäsenet », union des écrivains finlandais (consulté le 22 juin 2015)
  5. (fi) Biographie de Veijo Meri, Suomalaisen Kirjallisuuden Seura (lire en ligne)
  6. (fi) « Kirjailija Veijo Meri on kuollut », Yle Uutiset, (consulté le 15 juin 2015)
  7. (fi) Strang, Jan – Meri, Veijo – Laitinen, Kai – Leinonen, Helmi, Tammisalo – paratiisi meren äärellä : Tammisalon kaupunginosan sekä sitä ympäröivien vesien ja rantojen historiaa, Helsinki, Tammisalolaisten yhdistys, (ISBN 952-91-2928-9)

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier