Ouvrir le menu principal

Vectrex
Image illustrative de l'article Vectrex

Fabricant Smith Engineering
Type Console de salon
Génération Deuxième

Date de sortie Drapeau : États-Unis Novembre 1982
Drapeau : Europe Mai 1983
Drapeau : Japon Juin 1983
Fin de production 1984
Processeur Motorola 68A09 à 1,6 MHz
Média Cartouche
Contrôleurs Manette de jeu
Jeu le plus vendu Asteroids et Space Wars

La Vectrex est une console de jeux vidéo 8 bits développée par Smith Engineering et distribuée par General Consumer Electric, et plus tard par MB (Milton Bradley Company) après le rachat de GCE. Elle est sortie fin 1982, et a cessé d'être produite en 1984 après le krach du jeu vidéo de 1983[1],[2],[3].

HistoriqueModifier

Développée par Jay Smith de Western Technology & Smith Engineering, la Vectrex est une console 8 bits disposant de son propre écran[4]. D'abord proposée avec un écran de 5" à plusieurs distributeurs, seul GCE sera intéressée à condition que l'écran soit agrandi à 9"[4].

La Vectrex sort en novembre 1982 au prix de 199$ aux USA[4] face aux Atari 2600 et 5200 ainsi qu'à l'Intellivision, qui sont des consoles se branchant sur un téléviseur. Mais la Vectrex disposant de son propre affichage sans avoir à occuper une place sous le poste familial car elle est pensée dès l'origine comme une miniborne d'arcade[4].

Début 1983, MB rachète GCE et devient le distributeur de la console[4]. Par comparaison avec les succès de Mattel et son Intellivision, MB lance alors la Vectrex en Europe[4].

Une machine atypiqueModifier

 
Trois versions européennes de Vectrex, affichant respectivement les jeux Scramble, Solar Quest et Star Ship.

Contrairement aux autres consoles qui sont connectées à une télévision pour afficher des graphismes, la Vectrex inclut son propre moniteur qui affiche des graphismes vectoriels. Bien que l'écran soit monochrome noir et blanc, tous les jeux sont fournis avec un filtre en plastique coloré qui devait être glissé devant l'écran.

À cette époque, beaucoup de jeux d'arcade populaires utilisaient des affichages bitmap, et GCE cherchait à s'écarter du lot pour vendre des adaptations de très haute qualité en images vectorielles de jeux comme Asteroids, Space Wars, Pole Position, Armor Attack et Pac-Man.

Contrôleur de jeuModifier

La manette de la Vectrex comporte 4 boutons et un stick multidirectionnel, la prise est une fiche femelle D-sub. Jusqu'à deux manettes peuvent être branchées simultanément. La manette est recouverte d'un film plastique autocollant, ce qui empêche l'accès aux vis situées en dessous. Le système électrique interne est composé de circuits imprimés.

Il existe aussi un crayon optique, le LightPen, qui peut être utilisé comme contrôleur.

Elle est aussi la première console à proposer des lunettes 3D[5] : le « 3D Imager » créé par John Ross.

Spécifications techniquesModifier

Liste des jeux disponiblesModifier

    Liste des listes de jeux vidéo 

Jeux originaux officielsModifier

PrototypesModifier

  • 3D Pole Position (nécessite le 3D Imager)
  • Berzerk II
  • Cube Quest
  • Dark Tower
  • Pitcher's Duel
  • Tour de France
  • Engine Analyzer (nécessite le light pen)
  • Melody Master II (nécessite le light pen)
  • Mail Plane (nécessite le light pen)

Émulateurs récentsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Video Games - Volume 1 Number 04 (1983-01) p72-74
  2. https://www.gamasutra.com/view/feature/3117/a_history_of_gaming_platforms_the_.php
  3. « Victoire pour la Vectrex », Video Gamer Rétro, no 9,‎ décembre 2018-janvier 2019, p. 90-97 (ISSN 2556-6741).
  4. a b c d e f g h i j et k Roose, Philippe., L'âge d'or : histoire des consoles de jeux de salon, Cépaduès éd, impr. 2011 (ISBN 9782854289657 et 285428965X, OCLC 762709897, lire en ligne)
  5. (en) Roberto Dillon, The Golden Age of Video Games: The Birth of a Multibillion Dollar Industry, CRC Press, (ISBN 9781439873243, lire en ligne)
  6. (en) Site officiel de MESS.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier