Vaisali

ville de l'Inde

Vaisali (sanskrit: Vaiśālī; pali : Vesāli) est une ancienne cité de l'Inde du royaume de Licchavi dans l'État actuel du Bihar, à une quarantaine de kilomètres de Patna. C'est l'un des huit sites historiques connus du bouddhisme. C'est aussi un lieu important du jaïnisme, puisque Mahavira, le fondateur de ce courant, y est né et y a en partie vécu[1].

Vaisali
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Bihar
District Patna
Fuseau horaire IST (UTC+05:30)
Géographie
Coordonnées 26° 00′ 14″ nord, 85° 04′ 54″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bihar
Voir sur la carte administrative du Bihar
City locator 12.svg
Vaisali
Géolocalisation sur la carte : Bihar
Voir sur la carte topographique du Bihar
City locator 12.svg
Vaisali
Géolocalisation sur la carte : Inde
Voir sur la carte administrative d'Inde
City locator 12.svg
Vaisali
Géolocalisation sur la carte : Inde
Voir sur la carte topographique d'Inde
City locator 12.svg
Vaisali

GéographieModifier

Le se trouve aujourd'hui à quelques kilomètres au nord-ouest du village de Basarh.

HistoireModifier

Le bouddha historique Siddharta Gautama s'y rendit de nombreuses fois après son éveil et il y donna de nombreux enseignements[2]. Il vint dans la cité pour la première fois au cours de la cinquième année qui suivit son éveil, et y passa sa dernière des retraites tenues à l'occasion des pluies[2]. Divers historiens actuels proposent, parmi diverses chronologies, les dates suivantes pour les retraites du Bouddha en saison des pluies (varsah) à Vaisali : retraite 5 en 524, retraite 45 en 484 av. J.-C.[3].

C'est également dans cette ville qu'a vécu le célèbre bodhisattva laïc Vimalakîrti. Le Bouddha y a prédit son propre parinirvāna. Enfin, c'est là encore qu'eut lieu le deuxième concile bouddhique, un siècle après le parinirvāna du Bouddha[2].

Lieux et monumentsModifier

Vaisali comptait d'importants monastères et sépultures, qui ont été décrits par le célèbre moine et pèlerin chinois Faxian au ve siècle de notre ère[1].

Aujourd'hui, la localité abrite différents monuments bouddhistes, parmi lesquels des stupas et un pilier d'Ashoka. On y voit aussi un bassin qui était utilisé pour l'onction des dirigeants de la ville.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Vaishali », sur britannica.com, Encyclopaedia Britannica (consulté le )
  2. a b et c (en)Robert E. Buswell Jr. et Donald S. Lopez Jr. The Princeton Dictionary of Buddhism, Princeton, Princeton University Press, 2014 (ISBN 0691157863), p. 950 et 951.
  3. Hans Wolfgang Schumann, Le bouddha historique, 1982, trad., Sully, 2011, p. 205.