Vaga (rivière)

rivière russe

Vaga
Вага
Illustration
Caractéristiques
Longueur 575 km
Bassin 44 800 km2
Bassin collecteur Dvina septentrionale
Débit moyen 384 m3/s (confluence)
Cours
Source Nord de l'oblast de Vologda
· Altitude ~200 m
Confluence Dvina septentrionale
· Localisation Entre Oust-Vaga et Bereznik
· Altitude 13 m
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Kouloï
· Rive droite Oustia, Vel
Pays traversés Drapeau de la Russie Russie
Principales localités Velsk, Chenkoursk

La rivière Vaga (en russe : Вага) est un cours d'eau de Russie et un affluent en rive gauche de la Dvina septentrionale qui se jette dans la mer Blanche.

GéographieModifier

La Vaga est longue de 575 km et draine un bassin 44 800 km2. Elle arrose les oblasts de Vologda et d'Arkhangelsk. Elle est gelée de la mi-novembre à la fin avril.

La majeure partie du cours de la Vaga est navigable durant la saison des hautes eaux.

AffluentsModifier

Les principaux affluents de la Vaga sont les rivières Kouloï, Oustia et Vel.

Villes traverséesModifier

La Vaga arrose les villes de Velsk et Chenkoursk.

Hydrométrie - Les débits à ChenkourskModifier

La Vaga est une rivière assez abondante. Son débit a été observé pendant 29 ans (sur la période allant de 1914 à 1975) à Chenkoursk, petite ville située à quelque 158 kilomètres de sa confluence avec la Dvina septentrionale[1].

À Chenkoursk, le débit annuel moyen ou module observé sur cette période était de 236 m3/s pour une surface de drainage de 38 400 km2, soit un peu plus de 85 % de la totalité du bassin versant de la rivière. La lame d'eau d'écoulement annuel dans le bassin se montait de ce fait à 194 millimètres, ce qui peut être considéré comme modéré.

Le débit moyen mensuel observé en février (minimum d'étiage) est de 30,8 m3/s, soit 3 % du débit moyen du mois de mai (982 m3/s), ce qui souligne la forte amplitude des variations saisonnières. Et les écarts de débits mensuels peuvent être encore bien plus importants d'après les années : sur la durée d'observation de 29 ans, le débit mensuel minimal a été de 8,22 m3/s en - année de sécheresse mémorable qui fit des millions de victimes dans la Russie soviétique à ses débuts -, tandis que le débit mensuel maximal s'élevait à 1 600 m3/s en . En ce qui concerne la période libre de glace (de mai à octobre inclus), le débit minimal observé a été de 10,9 m3/s en .

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Chenkoursk
(Données calculées sur 29 ans)

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier