Vétroz

commune suisse

Vétroz
Blason de Vétroz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Conthey
Localité(s) Vétroz et Magnot
Communes limitrophes Ardon, Conthey, Nendaz
Président(e) Olivier Cottagnoud
NPA 1963
N° OFS 6025
Démographie
Gentilé Vétrozains
Population
permanente
6 372 hab. (31 décembre 2018)
Densité 610 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 34″ nord, 7° 16′ 55″ est
Altitude 489 m
Superficie 10,45 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Vétroz
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Vétroz
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Vétroz
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Vétroz
Liens
Site web www.vetroz.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vétroz est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Conthey. Elle est connue pour son vin, l'Amigne.

HistoireModifier

Vertriacum vers 1100, Vertres en 1146, Vertro en 1170, Vertroz en 1178, Vertru en 1269, Vertrey en 1272, nom de domaine d’origine gallo-romaine, dérivé avec le suffixe -acum du gentilice Ve[r]trius.

GéographieModifier

 
Photo aérienne (1949)

Située en plein centre du Valais, la commune de Vétroz s'étend du Rhône aux coteaux en passant par les alpages de Derborence.

Vétroz s'est jumelée avec la commune de Beaumont-lès-Valence (Drôme, France) en .

PolitiqueModifier

Élus au Conseil Municipal le  : André Fontannaz (PDC), Stéphane Germanier (PDC), Véronique Papilloud-Sauthier (PDC), Michel Huser (PLR) et Olivier Cottagnoud (Alternative vétrozaine/La Gauche)[3].

SportModifier

Le stade de foot se nomme le stade des Plantys.

CultureModifier

L'église paroissiale est dédiée à Sainte-Marie-Madeleine et a été réalisée par François-Casimir Besson en 1922 sur un site où se sont élevés précédemment d'autres édifices religieux comme l'atteste une première mention de 1146. Elle est de style néo-roman[4]. En 2013, une œuvre originale de l'artiste Marie Antoinette Gorret a été inaugurée sur un rond-point à l'entrée du village[5].

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :