Urs App (né en 1949 à Rorschach en Suisse) est un historien des idées, religions et philosophies qui s'intéresse particulièrement à l'histoire et aux modes d'interaction entre l'Ouest et l'Asie.

BiographieModifier

Urs App[1] est né en 1949 à Rorschach sur la côte suisse du lac de Constance. Il a étudié la psychologie, la philosophie et les sciences des religions à l'Université de Fribourg, à l'Université de Kyoto et à l'Université Temple de Philadelphie[2]. En 1989 il a obtenu le doctorat (Ph. D.) en sciences des religions (bouddhisme chinois) à Temple University (Philadelphie, États-Unis)[3].

De 1989 à 1999 il était professeur ordinaire de Bouddhisme Zen à  Hanazono University à Kyoto et Directeur associé de l'Institut International de Recherches Zen[4] à l'Université de Hanazono (Directeur : Seizan Yanagida). Depuis il s'est dédié à plein temps à l'écriture et la production de documentaires dans le cadre d'institutions académiques en Europe et au Japon: l'Institut de Recherche sur la Culture Zen (Zenbunka kenkyujo[5], Kyoto; 2005-2007), le Fonds National Suisse  (FNS[6]; 2007-2010), la Scuola Italiana di Studi sull'Asia Orientale (Italian School of East Asian Studies, ISEAS[7]; 2010-2011), et l'École française d'Extrême-Orient (2012-)[8].

Ses activités de recherche se concentrent sur l'étude du bouddhisme (particulièrement le bouddhisme Zen), l'histoire de l'orientalisme, l'histoire de la découverte européenne des religions et philosophies de l'Asie (en particulier aussi celle de Schopenhauer), l'histoire de la philosophie et des idées en Orient et Occident.

LivresModifier

Œuvres audiovisuellesModifier

  • Slow Photography: Koichiro Kurita. Documentaire pour l'exposition du photographe japonais Koichiro Kurita au Farnsworth Art Museum, Rockland ME, États-Unis (2018).
  • Sengai. Documentaire pour l'exposition des œuvres du maître Zen et peintre japonais Sengai au Musée Rietberg à Zurich (2014)[12].
  • Der Teebesen (Le fouet à thé). Documentaire montré pendant les expositions sur le bambou au musée ethnographique de l'Université de Zurich[13] (2003)[14], au Musée ethnologique de Munich (Völkerkundemuseum München, 2006)[15], et au Völkerkundemuseum de l'université de Zurich[16] (en collaboration avec Monica Esposito).
  • Vers la forêt de pins de Tōhaku. Documentaire [17] pour l'exposition des chefs-d'œuvre de Hasegawa Tōhaku (2002) au Museum Rietberg, Zurich (en collaboration avec Monica Esposito)
  • Dangki. Documentaire diffusé en 2001 sur la chaîne France 2 (en collaboration avec Monica Esposito).
  • Oracles en Chine. Documentaire montré pendant l'exposition sur les oracles (2000) au Musée Rietberg, Zurich (en collaboration avec Monica Esposito).
  • Oracles au Japon. Documentaire montré pendant l'exposition sur les oracles (2000) au Musée Rietberg, Zurich(en collaboration avec Monica Esposito).
  • Les enfants médium. Documentaire montré pendant l'exposition sur les oracles (2000) au Musée Rietberg, Zurich (en collaboration avec Monica Esposito).

Textes électroniquesModifier

 
ZenBaseCD1 (1995)
  • ZenBase CD1. Kyoto: International Research Institute for Zen Buddhism, 1995 (ISBN 4-938796-18-X); collection pionnière de plus de 80 textes Zen chinois).

Sélection d'articlesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Codes auteur: PND=114967393, VIAF=64724658
  2. « Auteurs du présent volume », Cahiers d'Extrême-Asie, vol. 3, no 1,‎ , p. 231–234 (lire en ligne, consulté le )
  3. http://en.scientificcommons.org/44529217
  4. (en) « IRIZ (The International Research Institute for Zen Buddhism) », sur iriz.hanazono.ac.jp (consulté le ).
  5. (ja) « 公益財団法人 禅文化研究所 », sur zenbunka.or.jp (consulté le ).
  6. http://www.snf.ch/F/Pages/default.aspx
  7. http://www.ecafconsortium.com/centres_detail.php?idc=11
  8. (en) « EFEO - Home - Honorary Members and Senior Research Fellows », sur efeo.fr (consulté le ).
  9. (en) « 10 Buddhist books everyone should read - Lion's Roar », sur Lion's Roar, (consulté le ).
  10. (en) « The Birth of Orientalism / Urs App », sur upenn.edu (consulté le ).
  11. « Palmarès 2012 », sur aibl.fr, (consulté le ).
  12. « Sengai – ein Meister, der alle Meisterschaft hinter sich gelassen hat », sur Journal21 (consulté le ).
  13. http://www.musethno.uzh.ch/en/museum/ethnographic_museum.html
  14. Voir présentation dans UniJournal-Die Zeitung der Universität Zürich, No. 2/03, mars 31, 2003, p. 16.
  15. Voir Japan-Szene No. 33 du 31 octobre 2006, p. 2.
  16. 20 juin 2014 - 21 juin 2015, http://www.musethno.uzh.ch/ausstellungen/trinkkultur.html
  17. Voir recension dans Le Monde du 4 juillet 2001.

Liens externesModifier