Upskirting

forme d'érotisme

L'upskirting (littéralement « filmer sous les jupes »), est une forme d'érotisme ou de pornographie particulièrement présente sur Internet, constituée de photographies ou de videos prises sous les jupes des femmes (le plus souvent en contre-plongée en position debout, ou de face en position assise), dans le but de montrer leurs sous-vêtements, voire leurs parties génitales et/ou leurs fesses.

Dessin de pin-up illustrant l'idée d'upskirting.

PratiqueModifier

Bien que les prises de vues puissent être faites avec le consentement des sujets, les spectateurs de ce type de scènes recherchent le plus souvent des clichés pris furtivement, notamment dans des lieux publics, et donc, selon toute vraisemblance, à l'insu des personnes représentées, ce qui fait de l'upskirting une forme de voyeurisme.

L'avènement des téléphones mobiles équipés d'appareils photo et de caméras est souvent présenté comme étant à l'origine du développement de cette pratique, mais en réalité, l'upskirting existe depuis que la mode a démocratisé la minijupe, c'est-à-dire vers le milieu des années 1960.

Une telle pratique sans le consentement de la personne photographiée peut être considérée comme illégale dans certaines juridictions.

Pénalisation de la pratiqueModifier

FranceModifier

Le , « un amendement au projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles prévoit une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende pour les auteurs » d'upskirting[1].

Royaume-UniModifier

Au Royaume-Uni, l'upskirting est ajouté à la loi de 2003 sur les délits sexuels en 2019, pour en faire une infraction spécifique en Angleterre et au pays de Galles.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier