Up and Quick
Image illustrative de l’article Up and Quick
Up and Quick lors de sa victoire dans le Prix d'Amérique 2015

Race Trotteur français
Père Buvetier d'Aunou
Mère Fichtre
Père de mère Quiton du Coral
Sexe étalon
Robe bai
Naissance
Pays de naissance Drapeau de la France France
Éleveur Écurie Quick Star
Propriétaire Écurie Quick Star
Entraîneur Franck Leblanc
Antoine Lhérété
Cavalier Franck Nivard
Éric Raffin
Jean-Michel Bazire
Record 1'09"4[1]
Nombre de courses 74
Nombre de victoires 16 (21 places)[1]
Gains en courses 2 307 674 [1]
Principales victoires Prix d'Amérique
Prix de Paris
Critérium des 5 ans

Up and Quick est un trotteur français né le , par Buvetier d'Aunou, lauréat du Prix d'Amérique en .

CarrièreModifier

Qualifié en octobre de ses 2 ans, courant peu à 3 ans, Up and Quick, ne se révèle pleinement qu'en 2012, lorsqu'il se hisse parmi les meilleurs de sa génération, prenant notamment le second accessit du Grand Prix de l'UET et le Critérium Continental. L'année suivante, il se montre très régulier au niveau semi-classique mais change de dimension lorsqu'il s'impose d'une façon très spectaculaire dans le Critérium des 5 ans, dans lequel il pulvérise tous les records : 1'11"5 sur 3000 mètres, c'est encore plus rapide que le record du Prix d'Amérique de l'époque qui se dispute lui sur 300 mètres de moins... Il confirmera l'hiver suivant en se classant deuxième du Prix d'Amérique gagné par le Suédois Maharajah, puis en s'adjugeant l'important Prix de Paris, là aussi avec un record à la clé.

Mis au repos durant tout l'été, sa préparation n'est alors axée que sur la victoire dans "l'Amérique" 2015. Il s'y présente dans la peau du grand favori et n'y laisse aucune chance à ses rivaux, s'imposant avec autorité, et offrant une troisième victoire dans l'épreuve-reine à son driver, Jean-Michel Bazire. Disqualifié à l'entrée de la ligne droit du Prix de France, il termine son meeting d'hiver en conservant son titre dans le Prix de Paris, record de la course à la clé.

 
La victoire d'Up and Quick dans le Critérium de vitesse de Basse-Normandie 2017.

Comme l'année précédente, Up and Quick disparaît des programmes presque toute l'année et ne se présente que fin novembre dans le Prix de Bretagne, puis dans les trois autres courses préparatoires au Prix d'Amérique, dans lesquels il ne se montre jamais dangereux. Tout de même troisième favori dans la grande épreuve derrière Bold Eagle et Timoko, il s'y montre très décevant, rendant les armes avant même la ligne droite finale. Mais cette contre-performance s'explique quand son entourage révèle que le cheval souffre d'une fracture de l'ilium[2].

2016 est donc une année blanche Up and Quick, qui ne réapparaît qu'au 31 décembre, en remportant une petite course en Belgique. Très discret au cours du meeting d'hiver de Vincennes, il montre le bout de son nez dans le Grand Critérium de vitesse de la Côte d'Azur, où il termine cinquième de Timoko avec un bon chrono à la clé (1'09"8), il revient au premier plan en s'adjugeant le Critérium de vitesse de Basse-Normandie en s'offrant, à 9 ans, un nouveau record personnel en 1'09"4. Mais à l'été, une blessure le contraint à une nouvelle interruption de carrière[3] jusqu'au printemps 2018, où il se présente désormais sous l'entraînement d'Antoine Lhérété. Il renoue avec la victoire fin avril en réalisant le doublé dans le le Critérium de vitesse de Basse-Normandie, puis échoue dans la finale de l'Elitloppet. Sa campagne internationale lui permet d'obtenir plusieurs accessits, dont une deuxième place derrière le champion Propulsion dans le Hugo Åbergs Memorial et une troisième dans l'International Trot aux États-Unis où, sans un mauvais parcours, il aurait pu prétendre à la victoire. C'est également sur une troisième place dans le Prix des Géants, aux Pays-Bas, qu'Up and Quick achève sa carrière de compétiteur pour se consacrer uniquement à celle de reproducteur.

PalmarèsModifier

  France

  Suède

  Europe

  États-Unis

  Pays-Bas

Au harasModifier

Up and Quick entame sa carrière d'étalon en 2014, au prix de 8 000 euros la saillie[4], ses premiers produits étant la génération des F. En avril 2018, la pouliche Fiorella de Ted lui apporte sa première victoire d'étalon au niveau semi-classique, dans le Prix Masina.

OriginesModifier

Origines de Up and Quick[5], mâle, bai.
Père
Buvetier d'Aunou
Royal Prestige (US) Speedy Crown (US) Speedy Scot (US)
Missile Toe (US)
Rosemary (US) Nevele Pride (US)
Lovester (US)
Nesmile Caprior Feu Follet X
Ninia
Amour du Mesnil L'As du Mesnil
Pin Up du Mesnil
Mère
Fichtre
Quiton du Coral Chambon P Kerjacques
Plombière P
Isis du Coral Un Roi d'Atout
Joyeuse de Genusson
Tadjikie Jonc d'Anson Rex Grandchamp
Sainte Cyrienne
Hesterelle Vigneron
Verone

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Up and Quick - fiche cheval », sur Le Trot
  2. « Fracture de l'ilium pour Up and Quick », Equidia Live,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2017)
  3. « Up and Quick sur la touche ! », Equidia Live,‎ (lire en ligne, consulté le 24 juillet 2017)
  4. « Up and Quick, fiche étalon », sur www.etalonstrotteurs.com (consulté le 29 avril 2018)
  5. « Trot-pedigree.fr - Up and Quick » (consulté le 25 janvier 2015)