Ouvrir le menu principal

Universités nouvelles

Ne doit pas être confondu avec New Universities.

En France, le terme d’« universités nouvelles » désigne huit universités créées pendant les années 1990. Elles ne sont pas structurées entre elles.

OrigineModifier

À partir des années 1990, le ministre de l’Enseignement Supérieur Lionel Jospin lance le plan université 2000 dans un objectif d’aménagement du territoire ; les établissements doivent alors faire face à un afflux de 50 000 à 100 000 étudiants supplémentaires par an. Il s’agissait en particulier de désengorger les universités parisiennes et lilloises[1],[2].

Ces universités ont été créées à partir de composantes délocalisées d'universités plus anciennes, ou de programmes mis spécifiquement en place par ces dernières. Les quatre universités nouvelles situées en Ile-de-France ont été créées par décrets du 22 juillet 1991, celles de l'Artois et du Littoral par décrets en date du 7 novembre de la même année[3], celle de La Rochelle en 1993[4], et celle de Bretagne-Sud en 1995[5].

L'université de Bordeaux IV créée en 1995 par la scission de l'université Bordeaux I, et celle de Nîmes créée en 2007 ne sont pas considérées comme appartenant à ce groupe.

Liste des universités nouvellesModifier

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Sophie Blitman, « Les « universités nouvelles » fêtent leurs 20 ans », Éducpro, 6 juin 2011, consulté sur www.educpros.fr le 7 juin 2011
  2. Philippe Jacqué, « Une réponse à la massification de l'enseignement supérieur », Le Monde,‎
  3. Rapport au Président de la République (1996), Comité national d'évaluation, consulté sur www.cne-evaluation.fr le 5 mai 2010
  4. Décret n° 93-77 du 20 janvier 1993 portant création et organisation provisoire de l’université de La Rochelle
  5. Décret n°95-130 du 7 février 1995 portant création et organisation provisoire de l’université de Bretagne-Sud