Université traditionnellement noire

Élèves de l'université de Hampton lors d'un cours de géographie (1899).

Les universités traditionnellement noires (en anglais : Historically black colleges and universities, abrégé en HBCU) sont des institutions d'éducation supérieure aux États-Unis, créées avant 1964 avec pour objectif de servir la communauté noire[1].

En 2017, il y a 105 universités traditionnellement noires aux États-Unis, publiques ou privées, institutions délivrant des enseignements en deux ans ou en quatre ans, écoles de médecine, école universitaire communautaire[2],[3]. Toutes sont ou étaient implantées dans les anciens États et territoires esclavagistes des États-Unis, sauf les institutions suivantes :

HistoireModifier

La plupart de ces universités voient le jour après la guerre de Sécession, alors que les étudiants afro-américains sont bannis des campus blancs[4]. Toutefois, l'université Cheyney de Pennsylvanie, fondée en 1837, l'université Lincoln, créée en Pennsylvanie en 1854, le Lewis College of Business (en) de Détroit (Michigan), et l'université de Wilberforce, instituée en 1856, sont fondées pour les Noirs avant la guerre.

En 2018, ces universités ne scolarisent plus que 10 % des étudiants afro-américains mais sont toujours considérées comme des tremplins pour ces élèves, grâce à l'aide de fondations privées et à la perpétuation d'un sentiment de solidarité et d'appartenance à la communauté noire des États-Unis[4].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Historically black colleges and universities » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « White House Initiative on Historically Black Colleges and Universities » [archive du ], (consulté le 23 avril 2008).
  2. (en) « A look at historically black colleges and universities as Howard turns 150 », sur Pew Research Center, (consulté le 3 avril 2018).
  3. (en) « List of HBCUs » [archive du ], White House Initiative on Historically Black Colleges and Universities, United States Department of Education, (consulté le 8 février 2008).
  4. a et b Stéphanie Le Bars, « Hampton, un pilier de la communauté », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, no 22774, paramètre « date » manquant (lire en ligne)|date= 1er avril 2018|pages=10}}.