Université de Wilberforce

Université américaine historiquement afro-américaine fondée par l'Église épiscopale méthodiste africaine
Université de Wilberforce
Histoire
Fondation
Statut
Type
Nom officiel
Wilberforce University
Régime linguistique
Fondateur
Daniel Payne
Président
Elfred Anthony Pinkard
Devise
Suo Marte
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
453 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif
127 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Ville
Localisation sur la carte de l’Ohio
voir sur la carte de l’Ohio
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

L'université de Wilberforce (en anglais : Wilberforce University)[1] est une université américaine située à Wilberforce, dans le comté de Greene, en Ohio fondée en 1856 par l'évêque afro-américain de l'Église épiscopale méthodiste africaine Daniel Payne[2],[3]. Ce fut la première université à appartenir et à être gérée par des Afro-Américains. Elle participe au United Negro College Fund.

HistoriqueModifier

L'université fut fondée en 1856 par une collaboration entre la Conférence de l'Église épiscopale méthodiste de Cincinnati, Ohio et l'Église épiscopale méthodiste africaine pour apporter une éducation classique et une formation pédagogique aux jeunes étudiants noirs. C'est la plus ancienne des universités historiquement noires ( HBCU)[4],[5]. À la fin du XIXe siècle, l'université élargit sa mission pour inclure les étudiants noirs d'Afrique du Sud.

Enseignements dispenséModifier

L'université délivre des diplômes allant du baccalauréat universitaire (licence) au mastère 2, notamment dans les secteurs de la santé, de la biologie, de la gestion des entreprises, de la communication, des sciences de l'information, du droit[6],[7].

Personnalités liées à l'universitéModifier

 
Étudiantes en 1922.

BibliographieModifier

  • (en-US) W. E. Burghardt Dubois, « The Future of Wilberforce University », The Journal of Negro Education, Vol. 9, No. 4,‎ , p. 553-570 (18 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) Charles Killian, « Wilberforce University: The Reality of Bishop Payne's Dream », Negro History Bulletin, Vol. 34, No. 4,‎ , p. 83-87 (5 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) David A. Gerber, « Segregation, Separatism, and Sectarianism: Ohio Blacks and Wilberforce University's Effort to Obtain Federal Funds, 1891 », The Journal of Negro Education, Vol. 45, No. 1,‎ , p. 1-20 (20 pages) (lire en ligne),
  • (en-US) « Wilberforce University Awards Its Most Accomplished Students with Superior Living Quarters », The Journal of Blacks in Higher Education, No. 34,‎ , p. 138 (1 page) (lire en ligne),

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Wilberforce University | university, Wilberforce, Ohio, United States », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  2. (en-US) « Payne, Daniel Alexander » (consulté le )
  3. « CONTENTdm », sur www.ohiomemory.org (consulté le )
  4. (en-US) « Wilberforce University, the country's oldest private historically black institution, could lose accreditation », sur www.insidehighered.com (consulté le )
  5. (en-US) Staff Writer Lisa Powell, « Wilberforce University has a place in the history books for its influence on black culture and education », sur daytondailynews (consulté le )
  6. (en-US) « Explore Wilberforce University », sur Niche (consulté le )
  7. (en-US) « Wilberforce University Academics », sur US News

Liens externesModifier