Un jeune homme rebelle

Un jeune homme rebelle est un téléfilm français, coproduction Technisonor et Cosmovision, réalisé par Paul Seban en 1973, adapté de la nouvelle Owen Wingrave de Henry James. Il a été diffusé pour la première fois le sur TF1, dans le cadre de la série Nouvelles d'Henry James dont il est le dernier titre diffusé. Cette série compte également Le Banc de la désolation de Claude Chabrol (le ), De Grey, aussi de Claude Chabrol (le ), L'Auteur de Beltraffio de Tony Scott (le ) et Les Raisons de Georgina de Volker Schlondorff (le ).

SynopsisModifier

Scandale, colère, violence : vers 1880, époque victorienne, le jeune Owen Wingrave, héritier d'une longue lignée de soldats, vient d'annoncer à son maître qu'il avait décidé de renoncer au métier des armes de ses ancêtres, et par conséquent de quitter sans délai l'école qui l'y préparait... Owen Windgrave est un garçon d'une grande beauté et cache sous une apparence délicate, une étonnante force intérieure. Pourquoi a-t-il décidé d'abandonner la carrière militaire à laquelle tout, depuis l'enfance, le destinait ?

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

AnecdotesModifier

L'anthologie Nouvelles d'Henry James dans laquelle s'insère Un jeune homme rebelle a été produite par l'ORTF en 1973 mais ne fut diffusée qu'en 1976 suite aux grands changements survenus lors de l'éclatement de l'ORTF.

Au générique de ce film, on retrouve Régis Wargnier comme responsable régie. Il travaillera également sur les films de l'anthologie réalisés par Claude Chabrol : Le Banc de la désolation et De Grey.

La plupart des prises de vues figurant Paramore, la grande demeure des Wingrave, ont été tournées au Château de Rambures dans la Somme. Le tournage de ces séquences a eu lieu du 5 au .

DVD et Blu-rayModifier

Fin 2012, INA éditions a édité ce film dans sa collection Les inédits fantastiques, en même temps que La Peau de chagrin de Michel Favart (d'après Honoré de Balzac) et La Métamorphose de Jean-Daniel Verhaeghe d'après Franz Kafka. Un jeune homme rebelle prend place dans un coffret Henry James proposant également La redevance du fantôme de Robert Enrico, Le tour d'écrou de Raymond Rouleau et De Grey de Claude Chabrol.

Lien externeModifier