Um er-Rasas

Um er-Rasas (Kastrom Mefa’a) *
Image illustrative de l’article Um er-Rasas
Coordonnées 31° 29′ 59″ nord, 35° 55′ 11″ est
Pays Drapeau de la Jordanie Jordanie
Type Culturel
Critères (i) (iv) (vi)
Superficie 23,928 ha
Zone tampon 90 ha
Numéro
d’identification
1093
Zone géographique États arabes **
Année d’inscription 2004 (28e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Um er-Rasas (arabe : ʾumm ar-raṣāṣ, أم الرصاص, « mère du plomb »), aussi appelé Kastrom Mefa’a[1] est un site archéologique en Jordanie qui contient des ruines des civilisations romaines, byzantines et proto-musulmanes.

La majorité du site n'a pas été fouillé, mais jusqu'ici, on a trouvé un camp militaire et plusieurs églises.

À la fin du IVe siècle, le site du camp romain a été occupé par une unité de cavalerie des légions romaines. Ces troupes ont été stationnées dans ce camp après une réorganisation par Dioclétien de la défenses des frontières consécutive à la guerre contre la reine Zénobie de Palmyre gagnée par Aurélien en 272[2].

Pour son mélange unique de civilisations, l'Um er-Rasas a été inscrit depuis 2004 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

BibliographieModifier

  • Jacques Bujard, Kastron Mefaa, un bourg à l'époque byzantine : Travaux de la Mission archéologique de la Fondation Max van Berchem à Umm al-Rasas, Jordanie (1988-1997) (thèse de doctorat (version raccourcie et remaniée de la thèse soutenue en 2008)), Fribourg, , 204 p. (lire en ligne).

Notes et référencesModifier

  1. latin : castrum, place forte ; camp fortifié. Identifié au lieu nommé Méphaath dans l'Ancien Testament, (grec : Μεφααθ, dans la Septante) (latin : Mephaath, dans la Vulgate) Jos 13. 18
  2. (en) Ariel Lewin, Kastron Mefaa, the Equites Promoti Indigenae and the creation of a late roman frontier [PDF]

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :