Ouvrir le menu principal

UNIOPSS
logo de UNIOPSS

Création 1947
Forme juridique Association loi 1901 reconnue d'utilité publique
Slogan Unir les associations pour développer les solidarités
Siège social 15 rue Albert - 75214 Paris Cedex 13
Drapeau de France France
Site web www.uniopss.asso.fr

Créée en 1947, l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux (Uniopss) est une association loi de 1901 reconnue d’utilité publique, qui unit les acteurs associatifs des champs sanitaire, social et médico-social pour développer les solidarités. Elle regroupe 25 0000 structures privées à but non lucratif, à travers des unions régionales (URIOPSS) et une centaine de fédérations et associations nationales.

ObjectifsModifier

L’union nationale a pour mission de représenter, de défendre et de de valoriser, le secteur non lucratif de solidarité qui accompagne les personnes handicapées, âgées, exclues, les enfants et les familles, et qui adhère à l’Union.

Elle est également chargée de veiller aux intérêts des personnes vulnérables et fragiles au sein de la société lors de l’élaboration, la mise en oeuvre et l'évaluation des politiques sociales.

L’Uniopss est ainsi l’intermédiaire entre l’État, les collectivités territoriales et les associations du secteur sanitaire, social et médico-social.

ActionsModifier

- Réagir à l’actualité et construire des positions : l’Uniopss analyse les informations issues du terrain ainsi que l’actualité politique et réglementaire au sein des commissions thématiques qu’elle anime, pour identifier les enjeux prioritaires du secteur et les actions à mener. Pour l'Uniopss, il est essentiel de penser la solidarité de manière globale, en dépassant les approches strictement sectorielles.

- Anticiper pour mieux agir : la mission de recherche et de prospective de l’Uniopss lui permet de se dégager de l’emprise de l’actualité, pour participer pleinement à l’analyse transversale des phénomènes sociaux qui influent sur le secteur. Elle s’appuie sur la compétence de chercheurs et d’universitaires d’horizons et de sensibilités divers, ainsi que sur des acteurs de terrain.

- Animer la réflexion, partager les savoirs, offrir un appui technique : afin d'aider les responsables associatifs, l’Uniopss rédige des ouvrages et des guides pratiques, réalise des outils multimédia, et diffuse une revue nationale mensuelle destinée aux adhérents, Union sociale.

  1. Elle organise régulièrement des journées d’étude thématiques et des colloques.
  2. Son congrès, qui a lieu tous les deux ans, est l’occasion de mobiliser l’Union, de poursuivre et dynamiser une réflexion prospective sur l’évolution des politiques publiques et sociales.

- Représenter le secteur à but non lucratif de solidarité auprès des pouvoirs publics : l’Uniopss porte les valeurs et les positions que ses adhérents ont collectivement choisi de défendre, au travers d’actions de lobbying, en déposant des amendements, en éditant des plates-formes politiques, en faisant entendre sa voix dans les groupes de travail nationaux et européens au sein desquels elle est représentée.

Domaines d'interventionModifier

L’Uniopss représente les organismes du secteur sanitaire, social et médico-social. Plus précisément, elle intervient dans les domaines suivants :

Un réseau nationalModifier

L’Uniopss est présente sur toute la France grâce à son réseau Uniopss/Uriopss. Elle compte :

  • 13 Uriopss (Unions régionales)
  • Une centaine de fédérations et unions nationales de défense et de promotion des personnes, de gestion d’établissements et de services, de soutien aux activités sociales, sanitaires, médico-sociales et socio-judiciaires.

Adhérents du réseau Uniopss/UriopssModifier

Les adhérents de l’Uniopss et des Uriopss sont des fédérations nationales regroupant des organismes, fondations, associations, établissements… toute personne morale à but non lucratif, qui agissent dans le secteur sanitaire, social et médico-social, auprès de personnes exclues, ou en situation de précarité, malades, handicapées, âgées. Ils interviennent également auprès de familles, d’enfants ou d’adolescents en difficulté. Près de 25 000 établissements et services privés à but non lucratif sont adhérents à l’Uniopss.

Valeurs qui rassemblent l'Uniopss et ses adhérentsModifier

  • Primauté de la personne
  • Non lucrativité
  • Solidarité
  • Egalité dans l'accès aux droits
  • Participation de tous à la vie de la société

HistoireModifier

En 1947, l’Uniopss fut créée dans le contexte de l’émergence d’un grand système de Sécurité sociale à la Libération pour permettre aux organismes agissant en faveur de la solidarité d’être représentés et défendus au niveau de leurs positions et de leurs droits devant les pouvoirs publics. Il s’agit en fait de valoriser et de marquer l’existence des structures du secteur privé non lucratif cultivant des valeurs spécifiques.

En 1955, lorsque la France est entrée dans une ère industrielle nouvelle, l’Uniopss devient l’interface entre les pouvoirs publics et les associations qu’elle rassemble. Elle intervient notamment dans l’élaboration de la loi hospitalière de 1970, et de la loi 1975 en faveur des personnes handicapées.

En 1975, à la fin des « Trente Glorieuses », l’Uniopss se mobilise face à la crise et milite pour une approche visant à mieux identifier et traiter les problèmes collectifs pour redonner une place aux personnes en marge de la société. Elle souhaite une décentralisation de l’organisation de la République et se mobilise en vue d’améliorer et de relayer sur le terrain les multiples dispositifs sociaux publics.

En 1985, l’Uniopss s’attelle au défi de la lutte contre les exclusions et crée la commission « lutte contre la pauvreté et l’exclusion en France et en Europe » composée d’une trentaine d’associations. Elle agit en partenariat avec les collectivités publiques en vue de conforter l’application de politiques sociales mises à rude épreuve. Elle s’attache également à faire reconnaître la capacité des personnes et des groupes à exercer plus pleinement leur citoyenneté.

En 1994, les associations regroupées dans la Commission « Lutte contre la pauvreté et l'exclusion » de l'Uniopss ont obtenu ensemble le label Grande Cause nationale, le Gouvernement leur donnant alors des crédits pour mener une campagne nationale de communication grand public contre l'exclusion. Les associations de la Commission ont alors décidé de communiquer vers les médias et l'opinion publique sous le nom de « Collectif ALERTE », marque déposée par l'Uniopss. Aujourd'hui, le collectif national regroupe 38 associations et fédérations nationales. Les Uriopss animent 29 collectifs ALERTE départementaux ou régionaux dans 14 régions.

En 2005, ALERTE est refondé autour de deux axes stratégiques :

  • développer la participation des personnes en situation de pauvreté
  • rapprocher les associations et les partenaires sociaux

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier