Tullimonstrum gregarium

Tullimonstrum gregarium, le « monstre de Tully », est un animal bilatérien fossile à « corps mou » apparemment uniquement trouvé dans l'Illinois, aux États-Unis. Il vivait dans les eaux côtières peu profondes d'estuaires boueux, durant le Pennsylvanien, une époque géologique datant approximativement de 300 millions d'années (Carbonifère supérieur). C'est la seule espèce connue du genre Tullimonstrum.

Tullimonstrum gregarium
Description de cette image, également commentée ci-après
Reconstitution de T. gregarium selon McCoy & Clements (2016), par Nobu Tamura
Classification
Règne Animalia
Sous-règne Eumetazoa

Genre

 Tullimonstrum
Richardson, 1966

Espèce

 Tullimonstrum gregarium
Richardson, 1966

DescriptionModifier

 
Reconstitution d'une scène de vie de Tullimonstrum gregarium par Stanton C. Fink

Long de 10 à 35 cm, le « monstre de Tully » possédait une paire de nageoires ressemblant un peu à celle des seiches, et peut-être également des nageoires verticales (la qualité de préservation des fossiles d'animaux à corps mous rend l'interprétation difficile), et un long proboscis pourvu de huit petites dents, avec lequel il cherchait probablement activement de petit animaux et des détritus comestibles dans les fonds vaseux. Une protubérance en forme de pédoncule de chaque côté du corps, située vers le bas et l'avant, portait probablement à son extrémité un œil ou un autre organe sensitif, mais ceci reste spéculatif. Le « monstre de Tully » fait partie d'une faune d'animaux à corps mous fossiles particulièrement riche du site fossilifère de Mazon Creek, situé dans le comté de Grundy dans l'Illinois.

Malgré des analogies anatomiques avec son prédécesseur de plus de deux cent millions d'années Opabinia (proboscis denté, nageoires à l'arrière - probablement un exemple d'évolution convergente), l'étude de son œil révèle des affinités avec les vertébrés[1].

GéologieModifier

 
Fossile deT. gregarium au Muséum de Milan (Italie).
 
Fossile deT. gregarium dans une concrétion de Mazon Creek (Carbonifère supérieur), Illinois.

La formation de Mazon Creek est inhabituelle : lorsque les animaux mouraient, ils étaient rapidement envasés dans des dépôts limoneux. Les bactéries qui commençaient à décomposer les animaux dans la boue produisaient du dioxyde de carbone dans le sédiment autour des corps. Le dioxyde de carbone, combiné avec le fer dissout dans l'eau du sédiment formait ensuite des nodules de sidérite (pierre de fer), qui créaient ainsi un moulage permanent de l'animal, qui finissait lentement de se décomposer, laissant un film carboné sur le moulage.

La combinaison d'un enfouissement rapide et la formation de sidérite aboutirent à l'excellente préservation des nombreux animaux et plantes qui finirent dans la boue. Ainsi, les fossiles de Mazon Creek constituent l'un des Lagerstätten majeurs.

HistoriqueModifier

En 1958, le collectionneur amateur Francis Tully découvrit le premier fossile. Il apporta cette étrange créature au Field Museum de Chicago mais les paléontologues restèrent stupéfaits quant à l'appartenance de Tullimonstrum. En 1989, Tullimonstrum gregarium fut désigné fossile officiel de l'État d'Illinois (State fossil of Illinois, en anglais).

Notes et référencesModifier

  1. T. Clements, A. Dolocan, P. Martin , Mark A. Purnell, J. Vinther et S.E. Gabbott, (en) « The eyes of Tullimonstrum reveal a vertebrate affinity » in : Nature n° 532(7600), pages 500–503, 2016, DOI:10.1038/nature17647.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier