Tsinghua Tongfang

Tsinghua Tongfang
Création 1997
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Bourse de Shanghai (600100)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Pékin
Drapeau de la Chine Chine
Direction Zhou Liye[1]
Actionnaires Université TsinghuaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Informatique
Énergie
Nucléaire
Biologie
Société mère Compagnie nucléaire nationale chinoise (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 14 700Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web thtf.com.cn

Chiffre d'affaires US$ 3,5 milliards (2013)[2]

Tsinghua Tongfang (chinois simplifié : 清华同方 ; chinois traditionnel : 清華同方 ; pinyin : Qīnghuá tóngfāng) est une entreprise chinoise qui conduit quatre activités différentes : l'informatique, l'énergie, le nucléaire et la biologie.

HistoireModifier

L'entreprise Tsinghua Tongfang Co., LTD est fondée en 1997. En 1998, Tsinghua Tongfang fusionne avec les usines de radio de Jiangxi, la première fois qu'une entreprise publique rachète une entreprise militaire. L'année suivante, Tsinghua Tongfang se lance dans les technologies de satellites. En 2001, Tsinghua Tongfang conçoit les cartes d'identité de seconde génération pour la population chinoise[3].

En 2006, Tsinghua Tongfang livre le nouveau système intelligent du CCTV Headquarters. En 2008, Tsinghua Tongfang participe aux 73 projets de construction pour les jeux olympiques d'été de 2008 en fournissant les technologies de l'information, le volet protection environnemental, l'économie d'énergie et la sécurité[3].

En , Tongfang Guoxin Electronics, filiale du groupe, annonce l'investissement de $15 milliards dans la mise sur pied d'un méga-pôle de production de semi-conducteurs[4],[5].

OrganisationModifier

Tsinghua Tongfang est la holding commerciale de l'université de Tsinghua et dépend donc du ministère chinois de l'éducation[4].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Group executives », sur Thf.com.cn (consulté le )
  2. (en) « Group profile », sur Thf.com.cn (consulté le )
  3. a et b (en) « History », sur Thf.com.cn (consulté le )
  4. a et b Jacques Marouani, « La Chine serait prête à lancer un méga-projet dans les semi-conducteurs », sur Electroniques.biz, (consulté le )
  5. Ridha Loukil, « La Chine s'offre une usine de puces mémoires de 14,8 milliards de dollars », sur Usine-digitale.com, (consulté le )

Voir aussiModifier

Lien externeModifier