Tséwang Dordji Namgyal

Khontaij Tchoros-Oïrat (mongol) du khanat dzoungar

Tséwang Dordji Namgyal ,parfois retranscrit en Tsewang Dorji Namjil ou Tsewang Dorji Namjal,(mongol bitchig : ᠼᠧᠸᠠᠩ
ᠳᠥᠷᠵᠢ
ᠨᠠᠮᠵᠠᠯ
 ; chinois simplifié : 策妄多尔济·那木扎尔 ; chinois traditionnel : 策妄多爾濟·那木札爾 ; pinyin : cèwàng duōěrjì nàmùzāěr ; 1732 – 1750) est un prince du Khanat dzoungar, fils de Galdan Tseren à qui il succède à sa mort en 1745 au titre de Khan[1], alors limité, après les conquêtes de la dynastie Qing et après le traité de paix, à des régions du Kazakhstan, Kyrgyzstan et du Sud de la Sibérie[réf. souhaitée].

Tséwang Dordji Namgyal
Fonction
Khong Tayiji
Khanat dzoungar
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
ᠼᠧᠸᠠᠩ ᠳᠥᠷᠵᠢ ᠨᠠᠮᠵᠠᠯVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Fratrie

BiographieModifier

Jeune homme débauché et cruel, il est aveuglé et emprisonné à Aqsou par les seigneurs[1] et son frère Lama Dorja[2].

SuccessionModifier

Lama Dorja (règne (1750 — 1753)), lui succède, mais ne parvient pas à se faire obéir. Les tribus Dörböt, Khochot et Khoït, soumises au Khong Tayiji depuis un siècle menacent de s'émanciper[1]. C'est le début d'une guerre civile[2].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Grousset 1965, p. 659.
  2. a et b (Hummel 1994) page Tsewang Araptan

BibliographieModifier

Liens externesModifier