Ouvrir le menu principal

Le traité de Suse (quelquefois Suze ou Susa, Suza en italien) fait référence à deux traités signés en 1629 à Suse dans le Duché de Savoie (maintenant dans le Piedmont en Italie).

Traité entre la France la SavoieModifier

Ce traité, signé le 11 mars 1629, suivant la capture de la ville est un arrangement entre Louis XIII et Charles-Emmanuel Ier, Duc de Savoie. Il permet le passage d'une armée pour le siège de Casale Monferrato lors de la Guerre de Succession de Mantoue. La Savoie devait recevoir les villes de Trino et Montferrat.

Traité entre la France l'Angleterre et l'ÉcosseModifier

Ce traité, signé le 24 avril 1629 a mis fin à la Guerre franco-anglaise (1627-1629), il a été ratifiée par Charles Ier d'Angleterre et d'Écosse le 11 Juin et Louis XIII, le 4 Juillet, il a reconfirmé les termes d'un contrat de mariage entre Charles et la sœur de Louis Henriette Marie de France. Chaque partie est autorisé à conserver les territoires capturés pendant le conflit, mais ils doivent les rendre une fois la paix revenue. Cette dernière clause a touché un certain nombre de territoires pris en Nouvelle-France, y compris le Québec, qui a été rendu par Samuel de Champlain en Juillet 1629 à David Kirke et ses frères, trois mois après la signature de la paix, ainsi que d'autres territoires en Acadie (à présent péninsule Nouvelle-Écosse, alors une colonie écossaise, et l'Île du Cap-Breton). La Nouvelle-France n'est entièrement restituée à la domination française qu'au Traité de Saint-Germain-en-Laye en 1632.

SourcesModifier