Traité de Paris (1657)

traité de 1657 entre l'Angleterre et la France

Le , par le traité de Paris, l'Angleterre du Commonwealth et la France de Louis XIV s'allient contre l'Espagne.

Le traité d'alliance se situe vers le terme de la guerre franco-espagnole (1635-1660).

Les deux parties focalisent leurs efforts sur la conquête des places fortes de Dunkerque, Gravelines et Mardyck, en Flandre. Étant convenu que Dunkerque et Mardyck seraient cédés à l'Angleterre et Gravelines reviendrait à la France.

La guerre entre la France et l'Espagne prit fin avec la signature du traité des Pyrénées en . La mort d'Oliver Cromwell, en 1658, a entraîné l'Angleterre dans une tourmente politique qui s'est terminé par le retour des Stuart sur le trône d'Angleterre. Après la restauration de Charles II, la guerre anglo-espagnole prend fin en . Charles vendit Dunkerque à Louis XIV en pour 5 millions de livres[1].

Notes et référencesModifier

  1. Michel Duchein, Les Derniers Stuarts, Fayard 2006, p. 110.

Articles connexesModifier