Traité d'Ancón

traité territorial

Le traité de Ancón a été signé par le Chili et le Pérou le , dans le district d'Ancón près de Lima. Il devait régler les différends territoriaux subsistants entre les deux pays à l'issue de la Guerre du Pacifique (1879-1884) et à stabiliser leurs relations. Selon les termes du traité, le Chili prend le contrôle de la région de Tarapacá et obtient également Tacna et Arica pendant dix ans.

En 1929, grâce à la médiation du président des États-Unis Herbert Hoover, un nouvel accord, le traité de Lima, est conclu. Dans le cadre du compromis Tacna-Arica, le Chili conserve Arica, tandis que le Pérou reprend le contrôle de Tacna et reçoit 6 millions de dollars d'indemnité et quelques autres concessions.

Un autre chapitre important du traité dit que « Le Chili ne peut pas céder la souveraineté des anciens territoires péruviens à d'autres nations sans demander l'accord du Pérou. » Ce chapitre a été invoqué, lors de la proposition chilienne de 1975 qui offrait la souveraineté de la Bolivie sur certains ports secondaires.