Trachylepis bayonii

espèce de reptile
Trachylepis bayonii
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Scincidae
Sous-famille Mabuyinae
Genre Trachylepis

Espèce

Trachylepis bayonii
(Bocage, 1872)

Synonymes

  • Euprepes bayonii Bocage, 1872
  • Mabuya bayonii (Bocage, 1872)
  • Mabuya bayoni (Bocage, 1872)
  • Mabuya bayonii keniensis Loveridge, 1956
  • Mabuya bayoni huilensis Laurent, 1964

Statut de conservation UICN

DD  : Données insuffisantes

Trachylepis bayonii est une espèce de sauriens de la famille des Scincidae[1].

RépartitionModifier

Cette espèce se rencontre en Angola, au Kenya, en Tanzanie en Ouganda[1].

Liste des sous-espècesModifier

Selon Reptarium Reptile Database (13 décembre 2012)[2] :

  • Trachylepis bayonii bayonii (Bocage, 1872)
  • Trachylepis bayonii huilensis (Laurent, 1964)
  • Trachylepis bayonii keniensis (Loveridge, 1956)

ÉtymologieModifier

Cette espèce est nommée en l'honneur de Francisco Antonio Pinheiro Bayão[3].

Publications originalesModifier

  • Bocage, 1872 : Diagnoses de quelques espèces nouvelles de Reptiles d'Afrique occidentale. Jornal de Sciencias Mathematicas, Physicas e Naturaes Academia Real das Sciencias de Lisboa, vol. 4, p. 72-82 (texte intégral).
  • Laurent, 1964 : Reptiles et batraciens de l'Angola (troisième note). Companhia de Diamantes de Angola (Diamang), Serviços Culturais, Museu do Dundo (Angola), no 67, p. 165.
  • Loveridge, 1956 : A new subgenus of Chamaeleo from Rhodesia and new race of Mabuya from Keya Colony. Breviora, no 59, p. 1-4 (texte intégral)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 13 décembre 2012
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296