Ouvrir le menu principal

Tourte de blettes

mets salé ou sucré de Nice, France

Tourte de blettes
Image illustrative de l’article Tourte de blettes
Tourte de blettes

Lieu d’origine Nice
Créateur Martino Rossi
Date fin du XVe siècle
Place dans le service Dessert
Température de service Froide ou tiède
Ingrédients Feuilles de blettes hachées, pignons, raisins secs et nappage de sucre glace.
Mets similaires En entrée salée au parmesan
Accompagnement vin blanc
côtes-de-provence, coteaux-d'aix-en-provence, coteaux-varois-en-provence, pierrevert, bellet

La tourte de blettes (la torta de blea en niçois) est une spécialité culinaire niçoise à base de blettes, qui peut être servie aussi bien comme un plat, que comme un dessert, sucré.

HistoriqueModifier

Les tourtes d’antan étaient souvent carnées, comme la monumentale torta parmigiana, véritable pièce montée où se superposaient jambon, saucisses, raviolis, poulets et cervelas.

À la fin du XVe siècle, le célèbre cuisinier italien Martino Rossi nous livrait plusieurs recettes[1] de tourte végétarienne comme la tourte aux fleurs, aux pois chiches, aux châtaignes, à la courge (calebasse) et aux blettes.

CompositionModifier

Malgré la présence de blettes (un légume très apprécié dans la cuisine niçoise, entrant notamment dans la confection des raviolis), il s'agit d'une pâtisserie, consommée froide ou tiède. Les feuilles de blettes finement hachées y sont mêlées à des ingrédients qui varient suivant les recettes, mais où on retrouve toujours pignons et raisins secs. La tourte se sert le plus souvent abondamment nappée de sucre glace.

Il existe aussi une variante salée composée de blettes, de riz, de petit salé et de parmesan. Ces tourtes se mangent généralement froides.

Accord mets/vinModifier

Sucrée ou salée, la tourte appelle un vin blanc régional comme un côtes-de-provence, un coteaux-d'aix-en-provence, un coteaux-varois-en-provence, un pierrevert ou un bellet[2].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier