Ouvrir le menu principal

Tour final interprovincial

compétition de football
Tour final interprovincial
Généralités
Sport FootballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création saison 1993-1994
Organisateur(s) URBSFA
Catégorie Promotion et P1
1994-2015
P1 depuis 2016
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Participants 2+6
Statut des participants Amateurs

Palmarès
Tenant du titre 2014:
FC Ganshoren (P)
R. Châtelet SC
Vainqueur 2015:
Racing Charleroi-C-F.
FC Richelle United

Dans le football belge, le Tour final interprovincial est une compétition annuelle qui regroupe des clubs issus des tours finaux des différentes P1 (niveau 6).

À partir de la saison 2016-2017, deux tours finaux interprovinciaux distincts sont organisés: l'un entre clubs affiliés à la VFV, l'autre pour les clubs affiliés à l'ACFF.

HistoireModifier

À la fin de la saison 1993-1994, la fédération belge de football fit passer la Division 2 de 16 à 18 clubs. Dans les deux divisions inférieures, un toutr final fut organisé pour désigner des montants supplémentaires.

À partir de la saison 1994-1995, l'URBSFA décida de maintenir un système de tour final à l'issue des compétitions de Division 3 et de Promotion. Ce système se basa sur celui déjà en vigueur en Division 2 depuis la saison 1974-1975.

Au niveau de l'antichambre de l'élite, le tour final annuel regroupait quatre formations luttant, lors d'un mini-championnat de 6 journées, pour obtenir la 2e place montante vers la Division 1.

Dans les deux divisions inférieures, il fut décidé que trois équipes par séries gagneraient le droit de disputer un tour final avec des "barragistes" de la division supérieure. Comme on le faisait déjà en D2, on commença alors à parler de "vainqueurs de tranches".

À la suite de la grande réforme implémentée en 2016, deux tours finaux interprovinciaux distincts sont organisés: l'un entre clubs affiliés à la VFV, l'autre pour les clubs affiliés à l'ACFF.


Championnat découpé en tranchesModifier

À l'instar de ce qui se faisait en Division 2 depuis la saison 1974-1975, les compétitions de D3 et de Promotion sont virtuellement découpées en trois périodes de dix matches à partir de la saison 1995-1996. Dans le même temps, ce principe est étendu aux séries provinciales.

Dans le football francophone belge, ces périodes sont aussi appelées familièrement "tranches".

Chacune des tranche fait l'objet d'un classement distinct dont le gain donne accès au tour final. Si le champion final gagne une ou plusieurs période, ce n'est pas le 2e de celle-ci qui est qualifié, mais celui classé directement derrière le champion au classement général. Si le vice-champion a gagné une tranche, le 3e était qualifié, et ainsi de suite.

Des conditions d'exclusion du tour final existent. Un club qui termine en position de relégué ou de barragiste ne peut pas prendre part au tour final même s'il avait gagné une tranche de 10 matches. Depuis quelques saisons, la possession d'une licence pour être autorisé à jouer en D2 est nécessaire pour pouvoir participer au tour final de D3.

En Promotion (D4), en même temps que furent implémentés le tour final pour la montée, vint s'ajouter des barrages pour le maintien.

FonctionnementModifier

À partir de 1994, un club classé à la 13e place de sa série de Promotion (D4) est déclaré "barragiste" et doit prendre part à un repêchage pour assurer son maintien.

Ce repêchage se déroule en deux phases. La première ne concerne que les quatre barragistes de Promotion. Un tirage au sort désigne deux matches opposant les barragistes entre eux. Les matches se déroulent en une seule manche (prolongation et tirs au but possibles), sur le terrain du premier club tiré au sort. Les deux vainqueurs sont sauvés, alors que les deux battus sont contraints de participer au Tour final interprovincial. Ce système s'arrête en 2016.

Tour final interprovincialModifier

Dans six des neuf provinces (Flandre occidentale, Hainaut, Liège, Limbourg, Luxembourg et Namur) [1], un tour final est disputé à la fin du championnat de 1e Provinciale (ou P1) - niveau 5 - pour désigner le club qualifié au Tour final interprovincial. Généralement, les participants au tour final interne à une Province sont le vice-champion de P1 et les trois vainqueurs de "tranches". Là aussi, la règle repêche les clubs dans l'ordre du classement général final si le champion et/ou le vice-champion ont gagné une tranche.

Un tirage au sort établit l'ordre des matches du tour final interprovincial. Les huit équipes sont scindées en deux poules virtuelles avec un barragiste de Promotion dans chacune d'elles (ils ne se rencontrent donc pas). Les poules ne sont pas jouées par groupe mais par rencontres à élimination directe en une seule manche (demi-finales et finales). Les parties se déroulent sur le terrain de la première équipe tirée au sort.

Dans chaque poule, les deux vainqueurs du premier tour disputent la finale dont le vainqueur reste ou monte en Promotion (D4).

Chaque année, les battus des deux finales de poule jouent une "consolation". Le vainqueur de cette partie est considéré comme "troisième du tour final" et est le premier en ordre utile pour obtenir une place qui serait libérée à l'étage au-dessus (fusion tardive, radiation, arrêt,...).

À partir de 2016-2017, le système est adapté à la réforme implémentée. Chaque aile linguistique organise son propre TF Interprovincial. Le nombre de participants et de places montantes varie en fonction des résultats finaux des divisions supérieures.

Variantes / AdaptationsModifier

Selon les saisons, il se peut que l'URSBSFA apporte une variante ou une adaptation au tour final interprovincial. Mais il s'agit le plus souvent d'exceptions.

Parfois, en fonction des places disponibles en Promotion (D4) (fusions, radiations, ... libérant une ou plusieurs places), le tour final interprovincial peut se dérouler en un seul tour (habituellement celui des demi-finales). Dans d'autres cas, un ou plusieurs repêchages entre "battus" peuvent être joués.

Édition 2011-2012Modifier

Édition 2012-2013Modifier

Édition 2013-2014Modifier

Édition 2014-2015Modifier

Édition 2015-2016Modifier

Ce tour final est joué différemment car il est adapté à la réforme. Le TF Interprovincial est joué par aile linguistique (VFV/ACFF).

VFVModifier

Au sein de la VFV, quatre clubs sont repêchés à l'issue du "TFI" et accèdent à la D3 Amateur VFV:

GR Katelijne et le SK Vlamertinge n'ont jamais évolué dans une division nationale par le passé.

ACFFModifier

Au sein de l'ACFF, neuf clubs sont repêchés à l'issue du "TFI" et accèdent à la D3 Amateur ACFF:

Le CS Entité Manageoise, le R. FC Warnant et le R. CS Profondeville n'ont jamais évolué dans une division nationale par le passé.

PalmarèsModifier

Dans le tableau ci-dessous, le sigle (P) signifie qu'il s'agit d'un barragiste de Promotion.

Liste des clubs ayant assuré leur maintien ou obtenu la montée en Promotion:

Saison Club 1 Province Club 2 Province Repêché 1 Province Repêché 2 Province
1994-1995 R. US Andenne-Seilles (P) Namur SK Eernegem Fl. occid. R. Union Jemappes-Flénu Hainaut
1995-1996 K. SK Heusden Limbourg K. FC Meulebeke Fl. occid. R. SC Lambusart-Fleurus Hainaut
1996-1997 R. US Tournaisienne (P) Hainaut K. RC Waregem Fl. occid.
1997-1998 R. SC Lambusart-Fleurus Hainaut K. Excelsior FC Heppen Limbourg Seraing RUL Liège
1998-1999 K. Daring Cl. Blankenberge Fl. occid. Excelsior Veldwezelt Limbourg R. RC Estaimpuis Hainaut
1999-2000 K Beringen FC (P) Limbourg SVD Handzame Fl. occid. R. ACS Couillet Hainaut
2000-2001 K. VV Verbr. Maasmechelen Limbourg R. Spa FC Liège K. RC Boortmeerbeek (P) Brabant
2001-2002 K. SC Grimbergen (P) Brabant R. FC Union La Calamine Liège K. FC Izegem Fl. occid. Berkenbos VV Heusden (P) Limbourg
2002-2003 K. SK Lebbeke (P) Fl. orient. Spouwen-Mopertingen Limbourg SK Eernegem Fl. occid.
2003-2004 R. FC Hannutois Liège R. US Andenne-Seilles Namur
2004-2005 R. FC Malmundaria Liège KSV Rumbeke Fl. occid. R. UW Ciney Namur
2005-2006 R. CSJ Grivegnée Liège SC Wielsbeke Fl. occid. R. JS Taminoise Namur
2006-2007 R. Soignies Sports Hainaut R. FC Meux Namur
2007-2008 K. FC Esperanza Neerpelt Limbourg R. US Beloeil Hainaut Vaux-Noville Luxembourg R. FC Bioul 81 Namur
2008-2009 SWI Harelbeke Fl. occid. R. Aywaille FC Liège K. Overpeltse VV Limbourg K. FC Esperanza Neerpelt (P) Limbourg
2009-2010 R. Racing FC Montegnée Liège K. Herk FC Limbourg R. Union St-Ghislain-Tertre-Hautrage Hainaut K. SK St-Paulus Opwijk (P) Brabant
2010-2011 K. VC Wingene Fl. occid. R. Standard FC Bièvre Namur
2011-2012 K. SC Menen Fl. occid. R. US Quevy-Genly 89 Hainaut
2012-2013 R. ES Couvin-Mariembourg Namur K. Vlijtingen V&V Limbourg Solières Sport Liège
2013-2014 FC Ganshoren (P) Brabant R. Châtelet SC Hainaut R. US Assesse Namur
2014-2015 Racing Charleroi-C-F. Hainaut FC Richelle United Liège SVV Damme Fl. occid.

Au terme de la saison 2015-2016, le tour final est adapté à la réforme afin de désigner les clubs montants selon leur aile linguistique.

StatistiquesModifier

Mises à jour à l'issue du tour final 2014-2015.

La R. US Andenne-Seilles (Namur) et le K. FC Esperanza Neerpelt (Limbourg) assurèrent une fois leur maintien et gagnèrent une fois la montée.

Le SK Eernegem (Flandre occidentale) et le R. SC Lambusart-Fleurus et le "matricule 94" (Hainaut) décrochèrent deux fois la montée. Le "matricule 94" montant une fois sous le nom de R.ACS Couillet (2000) et une fois sous l'appellation Racing Charleroi-F-C. (2015)

BénéficiairesModifier

Depuis 1994, 56 places ont été attribuées en Promotion, à la suite du Tour final interprovincial. Neuf ont relevé d'un maintien, 47 ont sacré une montée.

Maintien en Promotion assuré (par province)Modifier

Depuis 1994, dix clubs assurèrent leur maintien en Promotion, lors du Tour final interprovincial. Seuls les maintiens assurés lors du « Tour final interprovincial » sont concernés, donc pas les rencontres entre deux Promotionnaires.

(Cette catégorique concerne les neuf provinces puisqu'il s'agit de clubs de Promotion jouant leur maintien) - (dernière mise à jour après rencontre du vendredi )

  • Brabant: 4
  • Limbourg: 3
  • Flandre orientale: 1
  • Hainaut: 1
  • Namur: 1
  • Anvers, Flandre occidentale, Liège, Luxembourg: 0

Montée en Promotion, obtenue (par province)Modifier

Depuis 1995, à quarante-cinq reprises, un club de 1e Provinciale gagna le droit de monter en Promotion, lors du Tour final interprovincial. (dernière mise à jour après la rencontre du dimanche ) (Cette catégorie ne concerne que les six provinces qui engage un club venant de leur P1. « Anvers », « Brabant » et « Flandre orientale » bénéficient d'un second montant direct)

  • Flandre occidentale: 13
  • Hainaut: 12
  • Liège: 11
  • Limbourg: 9
  • Namur: 8
  • Luxembourg: 1

Notes et référencesModifier

  1. Le choix de ces six Provinces n'est pas anodin. Les trois autres (Anvers, Brabant et Flandre orientale disposent d'une deuxième montant direct vers la Promotion car elles sont les trois provinces comptant le plus grand nombre de clubs affiliés à l'URSBSFA. Chacune de ces trois Provinces désigne son 2e promu lors d'un tour final interne.

Voir aussiModifier