Tour Poudrière de Prague

La tour poudrière (en tchèque Prašná brána) est un des édifices les plus connus de la ville de Prague. Elle est la limite entre la vieille Ville et la nouvelle Ville.

La tour poudrière vu depuis la rue Hybernska

HistoireModifier

Dès le XIe siècle, une des treize portes des fortifications médiévales de la Vieille Ville se dressait à cet endroit.

En 1445, le magistrat municipal décida d’offrir « une Nouvelle Tour » au roi Vladislav II Jagellon qui en posa la première pierre cette même année.

L’édifice, inspiré de la Tour du pont de la Vieille Ville de Peter Parler, n’avait pas de véritable fonction défensive.

Sa riche décoration sculptée devait ajouter au prestige du Palais royal adjacent qui se trouvait sur l'emplacement de l'actuelle Maison municipale.

La construction s’interrompit au bout de huit ans quand des émeutes chassèrent le roi de la capitale.

La tour prit son nom actuel au XVIIe siècle quand elle devint un dépôt de poudre. Gravement endommagée pendant l’occupation prussienne de 1757, elle fut presque entièrement reconstruite en 1876 par Josef Mocker dans un style néo-gothique.

Voir aussiModifier

 
Tour poudrière en 1856

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier