Matěj Rejsek

architecte tchèque
Matěj Rejsek
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activités
Architecte, tailleur de pierre, sculpteur sur bois ou autre matériau naturelVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement

Matěj Rejsek ou Matthias Rejsek, né vers 1445 à Prostějov et mort le 1er juillet 1506 à Kutná Hora[1] est un tailleur de pierre tchèque, sculpteur, maître d'œuvre et architecte du gothique tardif en Bohême[2].

BiographieModifier

 
Chaire de l'église de Kaňk (Kutná Hora).

Matěj Rejsek est né à Prostějov avant 1450 (probablement la ville morave de Prostějov, en allemand Proßnitz ; le village de Bohème Prostějov est également une possibilité). Il part étudier à l'Université de Prague, et est bachelier en 1469. Il devient recteur de l'école de l'église de Tyn dans la vieille ville de Prague.

Il abandonne l'enseignement, devient membre de la guilde des maçons de Prague en 1478. Il accepte des contrats de construction[1] et réalise de nombreux petits bâtiments sur des églises et des maisons de ville. Son travail décoratif est particulièrement apprécié. L'une de ses œuvres les plus célèbres est la Tour Poudrière de Prague, construite comme porte d'apparat de la vieille ville après 1475, et dont il est le seul chef de chantier à partir de 1478[3]. Son travail est inspiré par celui de Peter Parler.

En 1489, Rejsek s'installe à Kutná Hora (allemand Kuttenberg), où il travaille à la construction de la cathédrale de Sainte-Barbe. Il bâtit le chœur de la cathédrale et achève la voûte en 1499[4].

OuvragesModifier

Probablement créés par Matthias Rejsek:

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (cs) « Matěj (Matyáš) Rejsek », České mince.cz (consulté le )
  2. (en) « Rejsek Matěj also Raysek », Královská cesta (The Royal Route in Prague) (consulté le )
  3. a et b (en) « Powder Tower », Královská cesta (The Royal Route in Prague) (consulté le )
  4. (en) Helena Štroblová, « Cathedral of St. Barbara », Kutná Hora (consulté le )
  5. (en) « Týn Church », Královská cesta (The Royal Route in Prague) (consulté le )
  6. a et b (en) Helena Štroblová, « Stone fountain », Kutná Hora (consulté le )

Liens externesModifier