Tour Bismarck

Les tours Bismarck sont un genre unique de monument allemand, pour honorer le chancelier impérial Otto von Bismarck (1815 - 1898).

Tour Bismarck à Stuttgart
Tour Bismarck à Rathenow
Tour Bismarck à Bochum
Tour Bismarck à Zielona Góra, Pologne.

Approximativement 240 de ces tours ont été construites principalement dans l'Empire allemand et ses colonies. On retrouve donc des tours principalement en Europe, mais aussi en Afrique, en Océanie et en Amérique du Sud. Elles furent construites entre les années 1869 et 1934 dans différents styles et tailles. Une quarantaine ont été construites suivant le modèle appelé « Crépuscule des dieux » sur un projet de l'architecte Wilhelm Kreis, à l'initiative de la Fraternité des étudiants allemands. Ces dernières n'étaient pas des tours de garde ou panoramiques, elles devaient initialement être des « colonnes de feu » avec une flamme à leur sommet.

Liste des toursModifier

173 de ces tours subsistent encore aujourd'hui.

On peut les trouver :

  • En Allemagne, 146 tours existent toujours sur les 184 construites sur l'actuel territoire de la république fédérale dont celle de Wiesbaden, de Salzgitter, de Wurtzbourg ou de Cologne. La tour de Stuggart ou la Wuppertal sont sur le modèle « Crépuscule des dieux ».
  • En Autriche, une petite tour de 9 mètres érigée en 1907.
  • En France, on trouve l'unique tour Bismarck encore debout sur la commune du Ban-Saint-Martin, sur le mont Saint-Quentin, qui domine Metz. Cette partie de la Lorraine fut allemande entre 1870 et 1918. La tour, à la mémoire du chancelier Bismarck, est inaugurée en sur la butte dite de « Charles-Quint ». Elle reprend le type architectural « Crépuscule des dieux ». Aujourd’hui accessible par la route mais masquée par la végétation, sa silhouette caractéristique dominait alors la vallée de la Moselle. L'autre tour Bismarck se trouvait à Morhange, en Moselle aussi, elle fut construite en 1901 et détruite en 1918.
  • Au Danemark, une tour avec un escalier monumental et une statue de 7 mètres de Bismarck fut construite à Apenrade sur le Knivsberg, dans le nord du Schleswig-Holstein. Elle fut détruite par la Résistance danoise en 1945.
  • En Pologne, sur la quarantaine de tours construites sur l'actuel territoire polonais 17 tours Bismarck sont encore debout dont celle de Szczecin.
  • En Tchéquie, trois de ces tours existent encore.
  • En Russie, dans l'oblast de Kaliningrad (ancienne Prusse-Orientale), on trouve deux tours Bismarck, une à Krasnaya Gorka[1] à proximité de Tcherniakhovsk (ex-Insterburg) et une à Gorino à proximité de Neman (ex-Ragnit)[2].

Des tours furent également construites au Cameroun, Nouvelle-Guinée et Tanzanie, alors colonies de l'Empire allemand ainsi qu'au Chili, à Concepción par des émigrés allemands.

Images satellitesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier