Tolomeo Gallio

prélat catholique

Tolomeo Gallio
Image illustrative de l’article Tolomeo Gallio
Biographie
Naissance
Cernobbio, Drapeau du Duché de Milan Duché de Milan
Décès (à 79 ans)
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Pie IV
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Teodoro
Cardinal-prêtre de S. Pancrazio
Cardinal-prêtre de S. Agata in Suburra
Cardinal-prêtre de S. Maria del Popolo
Cardinal-évêque d' Albano
Cardinal-évêque de Sabina
Cardinal-évêque de Frascati
Cardinal-évêque de Porto e Santa Rufina
Cardinal-évêque d' Ostia e Velletri
Évêque de l'Église catholique
Doyen du Collège des cardinaux
Camerlingue du Sacré Collège
Cardinal secrétaire d'État
Archevêque de Manfredonia
Évêque de Martorano

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Tolomeo Gallio (né le à Cernobbio, dans l'actuelle région Lombardie, Italie, alors dans le duché de Milan et mort le (à 79 ans) à Rome) est un cardinal italien du XVIe siècle et du début du XVIIe siècle.

BiographieModifier

Tolomeo Gallio étudie notamment à Côme et va à Rome. Il est en service du cardinal Antonio Trivulzio, secrétaire du cardinal Taddeo Gaddi et secrétaire privé du cardinal Giovanni Angelo de' Medici, le futur Pie IV. En 1560 il est nommé évêque de Martorano et en 1562 il est promu archevêque de Manfredonia.

Gallio est créé cardinal par le pape Pie IV lors du consistoire du . En 1572-1585 le cardinal Gallio est cardinal secrétaire d'État et en 1580-1582 camerlingue du Sacré Collège. Il est vice-doyen et à partir de 1603 doyen du Collège des cardinaux. La Villa d'Este à Cernobbio est construite en 1568, sur les berges du lac de Côme, par la volonté du cardinal Tolomeo Gallio.

Le cardinal Gallio participe aux conclaves de 1565-1566 (élection de Pie V), de 1572 (élection de Grégoire XII), de 1585 (élection de Sixte V), aux deux conclaves de 1590 (élection d'Urbain VII et de Grégoire XIV), au conclave de 1591 (élection d'Innocent IX), à celui de 1592 (élection de Clément VIII) et aux deux conclaves de 1605 (élection de Léon XI et Paul V).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier