Tinmel (ⵜⵉⵏⵎⵍ, تينمل), est une ancienne bourgade berbère du XIe siècle située dans le Haut Atlas marocain, dans le pays du Goundafa (Tagountaft en berbère), plus précisément dans la vallée de l'Oued N'Fiss (Assif Ounfis en berbère), à 100 km au sud de Marrakech.

Tinmel
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
Région
Préfecture ou province
Localisation géographique
Capitale de
Altitude
1 270 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Tinmel, à 100 km au sud de Marrakech.

Elle dépend de la province d'Al Haouz et du caïdat de Talat N'Yaaqoub.

HistoireModifier

Fief de Mohammed Ibn Toumert, Tin Mellal (forme médiévale de Tinmel) fut aussi, au début du XIIe siècle, le point de départ des campagnes militaires almohade contre la dynastie almoravide.

 
Mosquée de Tinmel, vue intérieure[1][2][3].

Avec la prise de Marrakech en 1147, Tinmel devient un lieu de pèlerinage essentiel. Une grande mosquée fut érigée en mémoire de Mohammed Ibn Toumert[4], théologien rigoriste alors considéré comme le « Mahdi » par les berbères. Les mausolées des trois premiers califes almohades Abd al-Mumin, Abou Yacoub Youssouf et Abou Youssouf Yacoub al-Mansour se trouvent également à Tinmel.

Après le déclin de la dynastie almohade la ville perdit de sa superbe, et son palais royal, mais demeura néanmoins un lieu à forte connotation spirituelle.

Aujourd'hui, il ne reste que quelques ruines de la muraille qui entourait la ville et celles de la grande mosquée. Tinmel occupe toutefois une place importante dans l'histoire du Maroc et du Maghreb. C'est la mosquée archétypale de la dynastie almohade dont le modèle se diffusera dans le Maghreb au cours des siècles suivants. Il est à noter que, chose rarissime, le minaret (dont il ne reste que la moitié de la tour) se situe au-dessus du mihrab.[5]

Notes et référencesModifier

  1. P. Ricard, « Notes sur la mosquée de Tinmal », Hespéris, 1923, p. 524-532
  2. J. Benslimane, Ch. Ewert, A. Touri & J. P. Wisshak, « Tinmel. Fouilles de la mosquée almohade », Bulletin d’Archéologie Marocaine, XIV, 1981-1982, p. 277-312
  3. H. TRIKI, J. Hassar Benslimane & A. Touri, photos de Ch. Lignon, Tinmel, l’épopée almohade, Milan (Fondation ONA), 1992
  4. « Mosquée de Timel », sur UNESCO
  5. Prosper Ricard, « Notes sur la mosquée de Tinmal », Hespéris, Archives Berbères et bulletin de l'institut des hautes-études marocaines. Vol 3 -,‎ , p 524 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier