Ouvrir le menu principal

Tielt

ville de la Flandre occidentale, Belgique
Page d'aide sur l'homonymie Pour la section de commune de Tielt-Winge, voir Tielt (Brabant flamand).

Tielt
Tielt
La tour des halles
Blason de Tielt
Héraldique
Drapeau de Tielt
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Tielt
Bourgmestre Luc Vannieuwenhuyze (CD&V) (2019-24)
Majorité CD&V, Idereen Tielt (2019-24)
Sièges
CD&V
N-VA/Open Vld Tielt
Iedereen Tielt
sp.a
Groen
25 (2019-24)
13
7
4
2
1
Section Code postal
Tielt
Aarsele
Kanegem
Schuiferskapelle
8700
8700
8700
8700
Code INS 37015
Zone téléphonique 051
Démographie
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
20 422 ()
49,83 %
50,17 %
298 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
18,74 %
61,68 %
19,57 %
Étrangers 1,70 % ()
Taux de chômage 3,87 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 687 €/hab. (2011)
Coordonnées 50° 59′ 56″ nord, 3° 19′ 33″ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
68,50 km2 (2005)
83,20 %
0,12 %
16,06 %
0,62 %
Localisation
Localisation de Tielt
Situation de la commune dans l’arrondissement de Tielt et la province de Flandre-Occidentale

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Tielt

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Tielt
Liens
Site officiel www.tielt.be

Tielt est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande, chef-lieu d'arrondissement en province de Flandre-Occidentale. Elle comptait , 20 070 habitants, 9 999 hommes et 10 071 femmes, soit une densité de 153,66 habitant/km2[1].

Sommaire

HistoireModifier

Tielt est apparue entre les Ve et Xe siècles et fut probablement fondée par le Viking Rikiwulf, de la dynastie des Wulfinga, dont le domaine s'étendait jusqu'à Reclinghem en l'Artois. Sa plus ancienne mention, sous la forme de Tiletum, date de 1105 et concerne l'impôt payé par le propriétaire d'une villa de Tielt.

En 1245, les droits de la ville furent accordés à Tielt et en 1275 la halle aux draps fut construite. Suivirent la tenue d'un marché annuel, la maison des Échevins, l'arrivée des Franciscains (pendant longtemps le noviciat s'est déroulé à Tielt), et l'école latine en 1686.

Entre-temps, Tielt fut partiellement détruite à plusieurs reprises, soit par un incendie, soit par les Gantois qui venaient y faire la guerre.

Durant la Première Guerre mondiale, les troupes allemandes installèrent leur quartier général à Tielt. La ville fut bombardée plusieurs fois pendant la Seconde Guerre mondiale, de sorte qu'après la libération par le général polonais Maczek une reconstruction fut nécessaire.

HéraldiqueModifier

 
La ville possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 10 novembre 1819 et confirmées le 7 avril 1838. Elles ont été changées le 9 février 1981. Selon la légende, le chevron aurait été accordé par Guillaume de Normandie lorsqu'il accorda plusieurs privilèges à la ville. Ce chevron était basé sur les armes de Harelbeke, et les clés ont été ajoutées à titre de distinction. Ceci, cependant, ne peut pas être prouvé.

La plus ancienne utilisation des armoiries date des sceaux de la ville depuis le XVe siècle. Le chevron provient probablement des armoiries de Courtrai, Tielt étant le siège de l’un des tribunaux inférieurs du district de Courtrai. D'autres villes du district, telles que Harelbeke, utilisaient également le chevron.

La conception de base des armoiries n'a jamais changé, cependant, jusqu'au XXe siècle, les clés sont parfois tournées vers la gauche, parfois vers la droite.

Au début du XIXe siècle, le gouvernement néerlandais reconfirma l'utilisation de ces armoiries, mais avec un champ en or. Après l'indépendance de la Belgique en 1830, les armoiries ont été octroyées à nouveau, mais la couleur n'a pas été corrigée. Finalement, en 1981, elles ont été corrigées et une couronne murale a été ajoutée, pour indiquer la longue histoire de la ville.
Blasonnement : D'argent à un chevron de gueule, accompagné de trois clés de sabre tournées. Le bouclier surmonté d'une couronne de ville avec cinq tours d'or. (Traduction libre)
Source du blasonnement : Heraldy of the World[2].



GéographieModifier

La commune est composée des sections de Tielt, Aarsele, Kanegem et Schuiferskapelle. Tielt-centre est la plus grande et la plus peuplée d'entre elles. Les trois autres sont des villages ruraux.

 
Sections de Tielt et voisines. Les zones en jaune sont les zones bâties.
Sections
Numéro Nom Superficie (km²) Population (1er janvier 2006)
I Tielt 34,64 14 183
II Schuiferskapelle 7,93 958
III Kanegem 10,84 1 181
IV Aarsele 15,10 2 948

La commune de Tielt jouxte les sections et communes suivantes :

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

Elle comptait, au , 20 511 habitants (10 229 hommes et 10 282 femmes), soit une densité de 299,43 habitants/km²[1] pour une superficie de 68,50 km².

 

PatrimoineModifier

Au centre de la ville se trouve la Tour des halles, vestiges de l'ancienne halle aux draps et/ou maison des Échevins (Schepenhuis), inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO parmi les beffrois de Belgique et de France. L'église Saint-Pierre (Sint-Pieterskerk), avec sa chaire monumentale et son banc de communion sculpté, la Paterskerk, la Maison Mulle de Terschueren, le Centre culturel Goldhof valent également le détour.

TransportsModifier

JumelagesModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier