Thomas de Scales

Thomas de Scales
Titre Baron Scales
(1419 - 1460)
Allégeance Red Rose Badge of Lancaster.svg Maison de Lancastre
Conflits Guerre de Cent Ans
Guerre des Deux-Roses
Faits d'armes Bataille de Meung-sur-Loire
Bataille de Patay
Distinctions Ordre de la Jarretière
Biographie
Naissance
Décès (à 60 ans)
Londres
Père Robert de Scales
Mère Elizabeth Bardolf
Conjoint Emma Whaleborough
Enfants Thomas de Scales
Élisabeth de Scales

Image illustrative de l’article Thomas de Scales

Thomas de Scales (), 7e baron Scales, chevalier de la Jarretière en 1426[1], fut un des principaux commandants anglais de la fin de la guerre de Cent Ans.

BiographieModifier

Fils de Robert Scales (v. 1372 – ), il succéda à son frère Robert († ) à la baronnie et épousa Ismayne Whalesburgh dont il eut deux enfants : Thomas Scales (mort-né), Elizabeth († ).

Il prit part contre Jeanne d'Arc à la campagne de la Loire, depuis le siège d'Orléans, jusqu'à la bataille de Patay - perdue, où il fut fait prisonnier - en tant que lieutenant de Jean de Lancastre, duc de Bedford. On sait, par un rôle de recrutement[2], que lors du siège de Saint-Denis, il commandait un corps formé de 728 archers et d'environ 50 fantassins, certains armés d'armes à feu primitives. Il participa également au siège de Pouancé en 1432, aux côtés de Jean V de Bretagne.

En 1439, pour tenir tête au Mont-Saint-Michel, tête de pont française en territoire normand, il fonda la citadelle de Granville ; mais en 1442, les défenseurs du Mont parvinrent à s’emparer de la forteresse anglaise par surprise.

Sa fille épousa Anthony Woodville, le 2e comte Rivers, une personnalité très influente de la cour royale anglaise, puisque sa sœur Élisabeth Woodville était l'épouse du roi Édouard IV d'Angleterre. Elle succéda à son père comme 8e baronne Scales, le titre s'éteignant à sa mort.

Au cours de la Guerre des Deux-Roses, il appartenait au parti Lancastre. Le , Scales fut lynché après avoir, en tant que commandant de la Tour de Londres, tourné ses armes contre la ville, ralliée au comte de Salisbury.

LittératureModifier

NotesModifier

  1. son brevet est le n°139.
  2. conservé au National Army Museum, à Londres.

Liens externesModifier