Thomas Onslow (2e comte d'Onslow)

politicien britannique

Thomas Onslow, 2e comte d'Onslow ( - ) est un noble et un courtisan anglais. Il est titré vicomte Cranley de 1801 à 1814. Il meurt en 1827 à son siège de Clandon Park dans le Surrey.

Thomas Onslow
Fonctions
Membre du 1er Parlement du Royaume-Uni (d)
1er Parlement du Royaume-Uni (en)
Membre du 16e Parlement de Grande-Bretagne (d)
16e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 17e Parlement de Grande-Bretagne (d)
17e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 15e Parlement de Grande-Bretagne (d)
15e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 2e Parlement du Royaume-Uni (d)
2e Parlement du Royaume-Uni (d)
Membre du 14e Parlement de Grande-Bretagne (d)
14e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 18e Parlement de Grande-Bretagne (d)
18e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Nationalité
Activités
Père
Mère
Henrietta Shelley (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Arabella Mainwaring Ellerker (d) (depuis )
Charlotte Hale (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Arthur Onslow
Lady Harriet Onslow (d)
Thomas Cranley Onslow (en)
Edward Mainwaring Mainwaring-Ellerker-Onslow (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Sport
Onslow arms.svg
Blason

FamilleModifier

Il est né à Imber Court, à Thames Ditton, dans le Surrey, fils aîné de George Onslow (1er comte d'Onslow).

Le , il épouse Arabella Mainwaring-Ellerker (décédée en 1782), dont il a quatre enfants :

Il épouse ensuite, le , Charlotte Duncombe (décédée en 1819), née Hale, veuve de Thomas Duncombe (décédée en 1779). Ils ont une fille :

  • Lady Georgiana Charlotte Onslow (décédée le )

ParlementModifier

Il entre à la Chambre des communes britannique pour Rye en 1775. En 1784, il quitte Rye et remplace le cousin germain de son père, le colonel George Onslow (officier) (en), en tant que député de Guildford à la retraite de celui-ci. Il continue à représenter cette circonscription jusqu'en 1806, date à laquelle il est remplacé par son deuxième fils, Thomas Cranley.

Partisan des Foxite Whigs, Onslow n’a cependant que peu d’activité à la Chambre des communes. En 1781, il présente une pétition au nom d’un «corps des propriétaires d’auberge d’Angleterre» qui se plaint du casernement de soldats. En tant qu'ami du prince de Galles, il est envoyé chez Maria Anne Fitzherbert pour lui dire que le prince a tenté de se suicider et que seule elle pouvait sauver sa vie. Il garde la porte de la maison de Fitzherbert lors de son mariage avec le prince. Cependant, il se brouille ensuite avec le prince, pour des raisons inconnues, votant en faveur de la proposition de régence de Pitt de 1789 et contre l'abolition de la traite des esclaves en 1796.

SportModifier

Il est un joueur de cricket amateur principalement associé à Surrey et il fait 3 apparitions connues en matchs de première classe de 1801 à 1808 [1].

RéférencesModifier

  1. Arthur Haygarth, Scores & Biographies, Volume 1 (1744–1826), Lillywhite, 1862
  • CricketArchive Record
  • G. F. R Barker, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, , « Onslow, George, first earl of Onslow (1731–1814) »
  • Gentleman's Magazine v. XCVII (janvier –Jun. 1827) p.   269

Liens externesModifier