Thomas Douglas Maitland

botaniste écossais

Thomas Douglas Maitland (1885-1978) est un botaniste écossais, spécialiste de la flore africaine, collecteur de plantes et responsable de jardins botaniques au Nigeria, en Ouganda et au Cameroun[1].

Thomas Douglas Maitland
Biographie
Naissance
Décès
Abréviation en botanique
MaitlandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Enfants
Alastair Maitland (en)
Douglas D. Maitland (d)
Donald Maitland (en)
Ian Cowie Maitland (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

D'abord jardinier aux Jardins botaniques royaux de Kew au Royaume-Uni, il dirigea plusieurs jardins botaniques en Afrique, à Calabar au Nigeria, à Entebbe en Ouganda, puis celui de Victoria (aujourd'hui Limbé) au Cameroun[1], entre 1927 et 1932[2]. Entre janvier et il explora le mont Oku et la crête de Ijim (Ijim Ridge), notamment autour de Belo, Laikom, Mbesa et Nchain, et fut le premier à y collecter des spécimens de plantes endémiques telles que Kniphofia reflexa, Habenaria maitlandii, Plectranthrus punctatus subsp. lanatus ou Newtonia camerunensis[1].

Marié à Wilhelmina Sarah Dundas, également Écossaise, il est le père de deux diplomates, Alastair Maitland, né à Kampala en 1916[3], et Donald Maitland (en), né à Edimbourg en 1922[4].

HommagesModifier

Les épithètes spécifiques de nombreuses espèces lui rendent hommage, telles que : Acacia maitlandii, Eremophila maitlandii, Digitaria maitlandii, Ganoderma maitlandii, Habenaria maitlandii, Isolona maitlandii, Mikaniopsis maitlandii.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Martin Cheek, Jean-Michel Onana and Benedict John Pollard (ed.), The plants of Mount Oku and the Ijim Ridge, Cameroon: a conservation checklistRoyal Botanic Gardens, Kew, Richmond, 2000 (dédicace en première page) (ISBN 1-8424-6016-1)
  2. René Letouzey, Les botanistes au Cameroun, Muséum national d'histoire naturelle, Laboratoire de phanérogamie, 1968, p. 26
  3. (en) « Alastair Maitland, 95, had worked British Foreign Service », The Greater New Milford Spectrum, 28 décembre 2011 [1]
  4. (en) « Sir Donald Maitland », The Telegraph, 25 août 2010 [2]

BibliographieModifier

  • (en) Martin Cheek, Jean-Michel Onana and Benedict John Pollard (ed.), The plants of Mount Oku and the Ijim Ridge, Cameroon: a conservation checklist, Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, 2000, 211 p. (ISBN 1-8424-6016-1)
  • (en) Ray Desmond, Dictionary of British and Irish botanists and horticulturists including plant collectors, flower painters and garden designers, CRC Press, 1994 (2e éd.), p. 463 (ISBN 9780850668438)
  • (en) Frank Nigel Hepper, « Botanical collectors in West Africa, except French territories, since 1860 », in Comptes Rendus de l'Association pour l'étude taxonomique de la flore d'Afrique, Lisbonne, 1962, p. 69–75
  • (en) Frank Nigel Hepper and Fiona Neate, Plant collectors in West Africa : a biographical index of those who have collected herbarium material of flowering plants and ferns between Cape Verne and Lake Chad, and from the coast to the Sahara at 18 n, Oosthoek, Utrecht, 1971, p. 53
  • René Letouzey, Les botanistes au Cameroun, Muséum national d'histoire naturelle, Laboratoire de phanérogamie, 1968

Liens externesModifier

Maitland est l’abréviation botanique standard de Thomas Douglas Maitland.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI