Ouvrir le menu principal

Thecocoelurus

genre de dinosaures théropodes du Crétacé retrouvé en Angleterre.

Thecocoelurus est un genre de dinosaures théropodes du Crétacé retrouvé en Angleterre. Avec Valdoraptor, il est l'un des deux premiers spécimens d'ornithomimosaure d'Angleterre. L'espèce-type, Thecocoelurus daviesi, a été nommée Thecospondylus daviensi par Harry Govier Seeley en 1888.

Le genre est basé sur l'holotype NHMUK PV R181, constitué du fossile partiel d'une vertèbre cervicale retrouvée au cours du XIXe siècle par William Darwin Fox dans une strate datée du Barrémien de la formation géologique de Wessex (en), à l'Île de Wight.

HistoireModifier

Après la mort de William Darwin Fox, la Fox Collection a été acquise par le British Museum of Natural History. Le paléontologue William Davies remarque le spécimen et lui trouve des similitudes avec Coelurus[réf. nécessaire].

Harry Govier Seeley associe les restes à l'espèce-type Thecospondylus daviensi en 1888[1].

En 1901, Franz Nopcsa renomme l'espèce Coelurus daviesi[2]. En 1923, Friedrich von Huene affirme que l'espèce doit être retirée à la fois de Thecospondylus et de Coelurus et crée le nouveau genre Thecocoelurus. Le nom générique est une contraction de « Thecospondylus » et de « Coelurus »[3].

ClassificationModifier

Von Huene classe d'abord le genre chez les Coeluridae, mais change d'avis et affirme en 1926 qu'il pourrait appartenir aux Ornithomimidae[4].

En 2001, Thecocoelurus est considéré nomen dubium par Darren Naish (en) et al., qui le classent chez les Oviraptorosauria, ce qui en ferait le seul fossile d'oviraptorosaure jamais retrouvé en Europe[5].

En 2004, James Kirkland (en) et al. affirment que Thecocoelurus ne serait pas un oviraptorosaure, mais plutôt un thérizinosaure lié de près à Falcarius[6].

Une nouvelle étude publiée en 2014 démontre que Thecocoelurus est très probablement l'un des plus vieux ornithomimosaures connus, et possiblement un synonyme de Valdoraptor[7].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Thecocoelurus » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) H. G. Seeley, « On Thecospondylus Daviesi (Seeley), with some remarks on the classification of the Dinosauria », Quarterly Journal of the Geological Society of London, vol. 44,‎ , p. 79-86
  2. (de) F. Nopcsa, « Synopsis und Abstammung der Dinosaurier », Földtany Közlöny, vol. 30,‎ , p. 247-279
  3. (en) F. von Huene, « Carnivorous Saurischia in Europe since the Triassic », Bulletin of the Geological Society of America, vol. 34,‎ , p. 449-458
  4. (en) F. von Huene, « The carnivorous Saurischia in the Jura and Cretaceous formations, principally in Europe », Revista del Museo de La Plata, vol. 29,‎ , p. 35-167
  5. (en) D. Naish, S. Hutt, D. M. Martill, Dinosaurs of the Isle of Wight, The Palaeontological Association, , « Saurichian dinosaurs 2: theropods », p. 242-309
  6. (en) J. I. Kirkland, L. E. Zanno, D. D. DeBlieux, D. K. Smith et S. D. Sampson, « A new, basal-most therizinosauroid (Theropoda: Maniraptora) from Utah demonstrates a Pan-Laurasian distribution for Early Cretaceous therizinosauroids », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 24, no 3,‎ , p. 78A
  7. (en) R. Allain, R. Vullo, J. Le loeuff et J.-F. Tournepiche, « European ornithomimosaurs (Dinosauria, Theropoda): an undetected record », Geologica Acta, vol. 12, no 2,‎