The European

journal hebdomadaire britannique, publié de 1990 à 1998

The European
Pays Royaume-Uni
Zone de diffusion Europe
Langue Anglais
Périodicité Hebdomadaire
Fondateur Robert Maxwell
Date de fondation
Date du dernier numéro

Propriétaire Robert Maxwell (1990-1991)
David et Frederick Barclay (1992-1998)
OCLC 25062933

The European est un hebdomadaire britannique fondé par Robert Maxwell. Il a été publié du au .

HistoireModifier

D'après Time magazine, Maxwell envisageait un tirage de 650 000 exemplaires, mais à la date du lancement les plans avaient été réduits à un tirage hebdomadaire plus réaliste  de 225 000[1]. Les ventes les plus importantes n'ont en fait atteint que 180 000 exemplaires, dont plus de la moitié au Royaume Uni.

Après le décès de Maxwell, les Britanniques David et Frederick Barclay ont acheté le journal en 1992, un investissement estimé à 110 millions de dollars et, en 1996, l'ont transformé en un journal haut de gamme de format tabloïd orienté vers la communauté des affaires, édité par Andrew Neil.[réf. souhaitée]

En 1996, The European employait 70 personnes à Londres, 3 à Bruxelles, 1 à Paris, 1 à Berlin, 1 à Moscou, ainsi qu'un réseau de 100 rédacteurs indépendants à travers toute l'Europe.[réf. souhaitée]

Parmi les innovations du journal, une nouvelle inédite d'écrivains reconnus ou en devenir était publiée chaque semaine.[réf. souhaitée]

PolémiquesModifier

Peter Ustinov crée la polémique[réf. souhaitée] le avec une déclaration dans le journal, où il affirme : « Les Serbes sont un peuple en deux dimensions avec un besoin de simplicité et d’idéologie si basique, qu’on peut les comprendre sans effort. Ils ont besoin d’ennemis, pas d’amis, pour focaliser leurs idées bidimensionnelles. La vie est pour eux un air simple, jamais une orchestration ni même une harmonie agréable. Les animaux utilisent leurs ressources avec une félicité plus grande que ces créatures attardées dont l’abonnement à la race humaine est périmé depuis longtemps[2]. »

ContributeursModifier

RéférencesModifier

  1. Time, 15 mai 1990.
  2. (en) « Peter Ustinov - Wikiquote », sur en.wikiquote.org (consulté le )
  3. (en) John Ezard et Tania Branigan, « Sir Peter Ustinov, 1921-2004 », sur the Guardian, (consulté le )
  4. (en) Steven H. Gale, Encyclopedia of British Humorists : Geoffrey Chaucer to John Cleese, Taylor & Francis, , 1307 p. (ISBN 978-0-8240-5990-3, lire en ligne)

Lectures complémentairesModifier