Ouvrir le menu principal

The Arab (film, 1924)

film de Rex Ingram, sorti en 1924

SynopsisModifier

Jamil (Ramon Novarro) est soldat dans les forces bédouines de défense au cours d'une guerre entre la Syrie et la Turquie. Après avoir déserté son régiment, il rencontre, dans un village reculé, un orphelinat tenu par deux missionnaires américains, le Dr Hilbert (Jerrold Robertshaw) et sa fille Mary (Alice Terry). Le village est attaqué par les Turcs, et son chef, soucieux de plaire aux envahisseurs, a l'intention de leur livrer les orphelins qu'ils massacreront ; il dissimule ce projet en prétendant se préparer à faire partir les enfants pour Damas pour leur sécurité.

Les bédouins arrivent sur place, et révèlent que Jamil est le fils du chef de tribu ; or ce dernier vient de mourir, ce qui fait de Jamil le nouveau chef de la tribu, une lourde responsabilité. Au péril de sa vie, il entreprend de sauver les enfants. Il finit par vaincre les Turcs et le chef de village, et par conquérir Mary.

Fiche techniqueModifier

 
Rex Ingram, le réalisateur
 
Alice Terry joue le rôle de Mary Hilbert

DistributionModifier

CritiqueModifier

  • Variety,  : « Il s'agit là du meilleur de tous les films de cheiks. Dans son rôle de cheik, Novarro est à son apogée. Bien qu'il s'agisse dans une certaine mesure d'un film « sexuel », il peut être recommandé pour des cours de lycée »[1],[3].

Autour du filmModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g (en) Ramon Novarro: A Biography of the Silent Film Idol, 18991968; With a Filmography d'Allan R. Ellenberger, p.202-203
  2. (en) The decline of sentiment: American film in the 1920s, de Lea Jacobs, p.327
  3. Citation originale : « This is the finest sheik film of them all. As a Sheik, Novarro is the acme. Though this is in a measure a "sex" picture, it may be recommended to high school classes »

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Autres versions cinématographiques de la pièce The Arab :

Lien externeModifier