Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Une théophanie (des radicaux grecs théo-, θεός « dieu », et phan-, « apparition ») est, dans le domaine religieux, une manifestation divine, au cours de laquelle a normalement lieu la révélation d'un message divin aux hommes ou simplement d'un avertissement.

À l'origine, le terme grec θεοφάνια / theophánia désignait, dans la religion antique de ce peuple, une fête pendant laquelle on exposait publiquement la totalité des statues des dieux, surtout à Delphes.

Avec l'avènement du christianisme, le terme conserve la signification de manifestation divine : la révélation du Buisson ardent à Moïse et la naissance de Jésus-Christ sont des théophanies essentielles de l'Ancien et du Nouveau Testament.

Sommaire

Célébration de la ThéophanieModifier

OrthodoxieModifier

Le 19 janvier pour les orthodoxes russes, et le 6 janvier pour les orthodoxes grecs[Note 1], l'Église orthodoxe célèbre la fête de l’Épiphanie ou théophanie : selon les Évangiles, par son baptême dans le Jourdain, le Christ s'est manifesté comme Fils de Dieu. Cette fête est le pendant orthodoxe de la fête de l'Épiphanie dans l'Église catholique.

C'est à cette occasion qu’a lieu la traditionnelle cérémonie de bénédiction de l’eau : cette fête se déroule sur un rivage chez les orthodoxes grecs, et dans toutes les églises russes, chaque année. Les Russes se baignent alors dans l'eau glacée[1]. On appelle cette coutume « les bains de la Théophanie » yordan, en souvenir du baptême de Jésus-Christ dans les eaux du Jourdain[2]. Cependant certains membres du clergé de l'Église russe, y voyant de la superstition, interdisent ces pratiques, suivant l'avis de l'archiprêtre Sergueï V. Boulgakov (in Livre de chevet des célébrants)[3]. Les arméniens orthodoxes célèbrent le 19 janvier non seulement la théophanie mais aussi la fête de Noël pendant laquelle on bénit aussi les eaux à la fin de la Divine Liturgie.

NotesModifier

  1. Cette différence dans le calendrier des fêtes liturgiques s'explique par l'adoption par la Grèce de la réforme du calendrier grégorien, en Russie ces grandes fêtes continuant à être célébrées selon l'ancien style.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier