Ouvrir le menu principal
La Basse-Californie en 1824.

Le Territoire de la Basse-Californie est un territoire Mexicain organisé de 1824 à 1930 sur la péninsule de Basse-Californie, ancienne terre des missions espagnoles de Californie confiée au dominicains en Nouvelle-Espagne.

En 1853, le mercenaire William Walker capture La Paz et s’autoproclame président de la République de Basse-Californie. Après plusieurs mois, le gouvernement mexicain reprend le territoire. En 1905, la révolution mexicaine. En 1911, Mexicali et Tijuana sont capturés par le Parti libéral mexicain (PLM), mais ils devront se rendre aux forces fédérales.

En 1917, le président mexicain Carranza propose au sénateur américain Henry Ashurst de vendre la Basse-Californie aux États-Unis pour cinquante millions en dollars or.

En 1930, la Basse-Californie est divisée en deux territoires, le Territoire du Nord de la Basse-Californie et le Territoire du Sud de la Basse-Californie, qui deviendront respectivement États Mexicains de Basse-Californie en 1952, puis Basse-Californie du Sud en 1974.

Sommaire

Voir aussiModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Amado Aguirre, Documentos para la historia de Baja California, Mexico, 1977

Liens externesModifier