Ouvrir le menu principal

Temple du Hâ

église située en Gironde, en France

Temple du Hâ
Image illustrative de l’article Temple du Hâ
Présentation
Culte protestant réformé
Type Temple
Rattachement Église protestante unie de France
Début de la construction 1625
Fin des travaux 1638
Style dominant Baroque
Site web eglise-protestante-unie-bordeaux.fr/5-temples/bordeaux-ville/
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Ville Bordeaux
Coordonnées 44° 50′ 09″ nord, 0° 34′ 38″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Bordeaux

(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Temple du Hâ

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Temple du Hâ

Le temple du Hâ est un lieu de culte protestant réformé situé rue du Hâ à Bordeaux, en France. Édifié entre 1625 et 1638 comme chapelle pour la congrégation catholique de Marie-Notre-Dame, l'édifice est affecté aux protestants en 1805. Il est rattaché aujourd'hui à l'Église protestante unie de France[1].

Sommaire

HistoireModifier

Entre 1625 et 1638 l'architecte bordelais Henri Roche dirige les travaux de la chapelle du couvent des sœurs de Notre-Dame[2]. La congrégation des sœurs de Notre-Dame a été fondée par Jeanne de Lestonnac, nièce de Michel de Montaigne. Elle éduquait des jeunes filles, notamment celles retirées à leur famille protestante[3],[4]. En 1751, la nef est reconstruite suite à un tremblement de terre.

Pendant la Révolution française, les congrégations sont dissoutes. Les tableaux, sculptures et objets liturgiques sont retirés, et le bâtiment sert de magasin de fourrage pour la troupe[1].

En 1803, la chapelle est affectée par Napoléon au culte réformé, en application des articles organiques du 18 germinal an X (8 avril 1802). La chapelle devient alors le temple du Hâ, du nom de la rue elle-même nommée en référence au château du Hâ, à Bordeaux[5]. Une chaire en bois est construite. Le premier culte est célébré le 1er décembre 1805 par le pasteur Martin[1].

Dans les années 1860, une école protestante est construite rue du Commandant Arnould. C'est aujourd'hui le siège du Diaconat de Bordeaux, association qui œuvre dans le domaine social[6]. Le centre culturel Hâ 32, lieu d'échange et de débat y réside aussi[7], ainsi que l'antenne bordelaise de La Cimade[8].

ArchitectureModifier

La chapelle est de style baroque. La façade est une composition ternaire avec trois frontons, trois ouvertures et trois niches. La nef est sobre, avec deux rangée de bancs en bois. La chaire est dans l'axe, au-dessus de la table de communion sur laquelle repose la Bible.

En 1883 est réalisé l'orgue, par le facteur bordelais Gaston Maille. Il est restauré et agrandi en 1969. Il comporte 19 jeux.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Temple du Hâ - Bordeaux Ville », Eglise Protestante Unie de Bordeaux,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  2. « Bordeaux », Site officiel de la ville de Bordeaux
  3. « Le Bordelais protestant, lieu de la prochaine réunion internationale de descendants de huguenots «  Huguenots en France », sur www.huguenots.fr (consulté le 19 novembre 2018)
  4. Mémoire d'Aquitaine
  5. Roland Gennerat, « Bordeaux : le temple protestant du Hâ », free.fr
  6. « 200 ans déjà », sur diaconatbordeaux.fr (consulté le 26 novembre 2018)
  7. « Qui sommes-nous ? », sur ha32.org (consulté le 26 novembre 2018)
  8. « La Cimade - Sud-Ouest - Permanence », lacimade.org,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier