Temple d'Amon (Soleb)

Le temple d'Amon de Soleb est un temple égyptien voué au culte d'Amon. Soleb (en) est une localité de l'actuel Soudan située sur la rive gauche du Nil, à près de cinq cents kilomètres d'Assouan, en Nubie, entre la IIe et IIIe cataracte. Le temple a été découvert[pas clair] en 1963 par une mission dirigée par Michela Schiff Giorgini.

Temple d'Amon de Soleb
Temple de l’Égypte antique
Divinité
Époque
Ville
Soleb
Coordonnées
Localisation sur la carte du Soudan
voir sur la carte du Soudan
Red pog.svg

Le temple d'Amon est l'œuvre d'Amenhotep fils de Hapou, architecte du temple de Louxor. Il fut construit à l'occasion du jubilé d'Amenhotep III au nord du royaume de Koush. Construit avec un grès trop tendre, il n'est plus aujourd'hui que vestiges de ce qui était sans doute déjà une ruine vers -1000, à la suite d'une pluie diluvienne. Les statues et sépultures récupérées ont ensuite été réutilisées sur d'autres sites, tel le Gebel Barkal où l'on a retrouvé deux lions en granit rouge qui sont aujourd'hui au British Museum.

De schéma classique (pylône, cour et salle hypostyle), il était orné de nombreuses scènes murales représentant la fête-Sed. Le roi y est divinisé, tandis que son épouse, la reine Tiyi est mise à l'honneur dans un petit temple érigé à son intention à une quinzaine de kilomètres.

Ce temple témoigne non seulement de la grandeur de l'art égyptien sous la XVIIIe dynastie, mais de son idéologie conquérante ; le roi est ainsi le gardien de l'ordre face au chaos des pays étrangers.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier