Ouvrir le menu principal
Tekna
تاكنة

Populations significatives par région
Maroc 27 000 (1975)
Sahara occ. 23 000 (1975)[1]
Population totale 50 000 (1975)[2]
(est. 2016: plus de 100 000)
Autres
Régions d’origine Maroc, Sahara occidental
Langues Hassaniya, Chleuh
Religions Islam (Sunnisme)
Ethnies liées Reguibat, Sanhadjas, Chleuhs
Description de cette image, également commentée ci-après
Habitat et aire de nomadisation des Tekna

Les Tekna (arabe : تاكنة) sont une confédération tribale d'origine sanhajienne vivant au sud du Maroc et au nord du territoire du Sahara occidental. Ils se divisent en deux groupes : les Aït Djemel à l'ouest et les Aït Atman à l'est[3].

Les Tekna se divisent également en groupements arabophones parlant le dialecte hassaniya et en groupements berbérophones parlant le tachelhit[4]. Ils pratiquent un sunnisme de rite malékite aux pratiques souples[5].

Au XIXe siècle, ils étaient les maîtres d'un important commerce transsaharien. Ils sont semi-nomades, cultivent l'orge, le blé et les plantes maraîchères dans les oueds aménagés par l'irrigation et entretiennent des troupeaux de dromadaires et d'ovins[6].

HistoireModifier

CompositionModifier

La confédération des Tekna est composée de plusieurs tribus, organisées au sein de deux groupements (« leff »)[3]:

  • Aït Djemel (Tekna de l'ouest), comprenant les tribus Aït Lahcen, Izerguiyen, Yaggout et Aït Moussa Ou Ali ;
  • Aït Atman ou Aït Bella (Tekna de l'est), comprenant les tribus Azouafit, Aït Oussa, Aït Brahim et Aït Hmad.

DémographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Maurice Barbier, Le conflit du Sahara occidental, L'Harmattan, 1982, p.17
  2. Robert Rézette, Le Sahara occidental et les frontières marocaines, Nouvelles Editions Latines, 1975, p. 27
  3. a et b http://www.telquel-online.com/archives/161/images/shema.pdf
  4. Claire Cécile Mitatre, « Le couloir ouest-saharien : un espace gradué », L’Année du Maghreb, VII (2011), p.211-228
  5. Attilio Gaudio, Les Populations du Sahara occidental, éditions Karthala, , p. 101
  6. Attilio Gaudio, Les Populations du Sahara occidental, éditions Karthala, , p. 97

AnnexesModifier